Stop au gaspillage alimentaire !

publié le 22/12/2017,
par  Katell Méchineau

Depuis le début de l’année scolaire, un projet, initié par le Conseil départemental, prend forme au collège : la lutte contre le gaspillage alimentaire.
En septembre, pendant 2 semaines, les déchets alimentaires de la cantine ont été pesés. Il s’agit de tous les aliments, qui se sont trouvés dans l’assiette, qui auraient pu être mangés mais qui ont été jetés à la poubelle. Les chiffres sont impressionnants : 8 tonnes de nourriture sont ainsi jetées tous les ans. Ce gaspillage a un coût : 22 000 euros.
Pour faire réagir et davantage sensibiliser les usagés de la cantine, une opération appelée "Gargantua" a eu lieu sur le temps de midi en novembre. Un portique "anti-gaspillage" a été installé à la cantine, un "technicien" expliquait en amont aux élèves comment disposer leur nourriture sur leur plateau, et chaque élève ou enseignant devait passer sous le portique avec son plateau, en se tenant bien droit ! Parfois, le portique sonnait.. Malgré un certain nombre d’incohérences (pourquoi le portique censé cibler la nourriture gaspillée était installé à l’entrée du self et non à la sortie par exemple), tout le monde s’est laissé duper par cette intervention qui n’était en fait qu’une pièce de théâtre ! De nombreux élèves ont avoué s’être forcés à finir leurs assiettes de peur d’être réprimandés alors que le portique n’était qu’un accessoire de scène. Cette supercherie a été révélée aux éco-délégués dans l’heure qui a suivi, pendant laquelle a eu lieu un échange avec les acteurs, de l’association "Les Brasseurs d’idées" et deux intervenantes du Conseil Départemental. Les éco-délégués ont ensuite pour la plupart restitué le contenu de cet échange à leur classe.
La dernière étape pour 2017 a eu lieu mercredi 6 décembre au collège Gérard Philipe à Niort. Avec 4 autres collèges du département, des élèves, enseignants mais aussi le chef de cuisine et la gestionnaire, ont participé à un atelier pour trouver des solutions à mettre en place au collège pour lutter contre le gaspillage (installer une table de troc, lutter contre la néophobie en faisant goûter des échantillons aux élèves, réinstaurer la commission restauration, mieux communiquer etc..). Ces actions apparaîtront dans le plan d’actions réalisé par les éco-délégués mercredi 20 décembre.