Projet BURKINA-FASO / 2nde Collaborative

publié le 02/10/2018, mis à jour le 09/10/2018,
par  Mickael Tillard

Bonjour à toutes et à tous,
Voici le descriptif du projet BURKINA, pour la classe de 2NDE10

Présentation du projet pour l’association .


Projet Burkina pour la seconde expérimentale 2018-19

Contenu du projet :

L’objectif est de permettre la construction du local abritant le dispensaire sur le terrain concédé par la mairie. La construction serait faite par des jeunes du quartier de Kombougou (dit Koko) à Bobo-Dioulasso (Burkina-Faso), en insertion, encadrés par des professionnels du bâtiment, bénévoles.

Du côté français, il s’agit pour les élèves de s’approprier le fonctionnement associatif de la création de l’association à son fonctionnement autour du projet de financement humanitaire, en lien avec l’avancée des travaux. Dans le même temps, les élèves mettront en place une WebTV ayant pour support le projet et son avancement.

Le coût d’un local construit par des professionnels est estimé à 7500€ (5 000 000 FCFA). Le coût en chantier d’insertion est donc moindre, même si la main d’œuvre ne représente pas la partie majoritaire du coût. Cette partie est à préciser.

Objectif pour les élèves de seconde :
• Lever des fonds afin de participer à la construction en chantier en insertion de tout ou partie d’un dispensaire dans le quartier de Koko à Bobo-Dioulasso en lien avec l’association locale Jiguya Yelenn.
• Mettre en place une association permettant de structurer cette collecte de fonds.
• Mettre en place une WebTV au lycée afin de communiquer sur le bien-fondé du projet, et d’en suivre l’avancement.

Objectifs pédagogiques pour les élèves de seconde :
• Ouverture sur le monde extérieur de façon pratique en lien avec des apprentissages visés au lycée :

• o Comprendre les enjeux de la construction d’un tel dispensaire aussi bien au niveau local qu’au niveau international. Lien avec les problématiques abordées en EMC, Histoire-géographie, SES.

• o Connaissance des structures et des modalités de création et de fonctionnement d’une association.

• o Initiation au fonctionnement de l’aide humanitaire : connaissance, limites, positionnements, relations, compréhension mutuelle.

• o Développement de l’autonomie et de l’organisation collective : répartition des rôles, responsabilisation, engagement individuel.

• o Communication interne et externe, lien avec les burkinabé, suivi du chantier.

• o Maîtrise des Tice nécessaires à la mise en place et au suivi du projet.

• Apprentissage des outils de conception et la mise en œuvre de la WebTv :

• o Fonctionnement technologique.
o Elaboration du contenu : rédaction, pertinence, expression.

• o Communication à propos du projet, conviction, argumentaire, démarchage local et international.

Objectif pour l’association Jiguya Yelenn :
• Former par la pratique des jeunes du quartier de Koko aux techniques de construction.
• Permettre la mise en place d’un dispensaire médical dans ce quartier afin de favoriser l’accès aux soins médicaux pour tous.
• Développer une dynamique de partenariat pour le développement de l’autonomie par une prise en charge collective d’un projet de construction.
• Appréhender l’aide humanitaire comme un levier de développement de l’autonomie par l’accès à des outils, techniques, compétences et services.

État des lieux amenant le projet :
Au niveau local, l’association Jiguya Yelenn (JY) a rassemblé de longue date un certain nombre d’éléments permettant la mise en place d’un centre de soins courants dans le quartier de Koko.
Ils disposent d’un médecin pouvant intervenir, d’infirmiers permanents, du matériel médical nécessaire, d’un terrain mis à disposition par la mairie pour la construction dans un espace connu de tous et au centre du quartier. Un certain nombre de confirmations sont nécessaires à l’avancement du projet, notamment un document permettant de certifier la décision municipale concernant le terrain.
Les contacts ont été pris entre V Dumontaux (enseignant au lycée P Guérin et trésorier de l’association Jiguya Burkina) et Batiéba Ouattara (président de l’association JY), en direct lors d’une visite à Bobo-Dioulasso. Des liens personnels existent permettant de sécuriser et fiabiliser le projet autant que possible. Le projet a été imaginé et élaboré conjointement. Il sera suivi de même, gage de réussite.

Planning pour la classe :

Juin 18 : vote du projet par le CA du lycée P Guérin permettant le développement du projet avec les élèves.
Septembre à Novembre 2018 : mise en place du projet avec les élèves, constitution du dossier de création de l’association, élaboration des groupes de travail, rassemblement des données permettant de « vendre » le projet lors de la collecte de fond.

Novembre à mai 2018 : démarchage auprès de donateurs et collecte des fonds, mise en place d’actions de collecte, suivi de l’utilisation des fonds envoyés pour la construction au fur et à mesure du dispensaire. Mise en place de la WebTV permettant de communiquer sur le projet et son avancement, en partie alimentée par des images tournées à Bobo.
Le plus probable est que le projet ne soit pas abouti au bout de l’année scolaire 2018-19, la pérennité de l’association est donc à envisager pour ces élèves au cours de l’année scolaire suivante ou reprise par une autre classe de seconde.

La nature et la fréquence des échanges entre les élèves et les interlocuteurs burkinabé seront à définir suivant les possibilités de chacun et les nécessités du projet.

Besoins matériels :
Espace utilisable pour la mise en place de la WebTv.
Temps disponible à l’EDT élèves et professeurs pour ce travail (heure collective, temps pris sur l’AP, temps scolaire matières).


Liens incontournables