Visite du chantier de la déviation de la RN 147 de Fleuré

publié le 10/11/2009, mis à jour le 12/11/2009,
par  Emilie Jourdan, Florian Portron, Marie Petit, Ophélie Vézien

• Le déroulement

Nous sommes arrivés vers 11h puis le chef de chantier est monté dans le car et il nous a emmenés jusqu’au chantier pour nous faire voir les engins de chantier.
Nous sommes retournés aux locaux de la base-vie situés un peu plus loin.
Ensuite nous sommes descendus du car et il a commencé à nous parler du chantier, du budget, du personnel, des études à faire pour travailler dans le Bâtiment.
Nous sommes rentrés dans un petit local où une dame nous a accueillis pour nous parler de certains métiers se trouvant dans le domaine du Bâtiment tel que peintre, électricien.
Ensuite elle nous a fait voir des vidéos sur ces métiers.

Vers 12h-12h15 nous avons mangé et enfin nous sommes repartis vers le chantier de l’église st Divitien

• I. La présentation

Jeudi 08 Octobre, nous avons visité trois chantiers dont la déviation de la RN 147 de Fleuré que nous allons vous présenter :

La montant de ce chantier est de 10 400 000€, il est financé par l’état.
La fin du chantier est prévue pour Septembre 2010.
Il y a a peu près 40 personnes qui travaillent sur le chantier (1 arroseuse,1 bulldozer , 1 pelleteuse, 2 niveleuses,4 compacteurs). Quatre entreprises travaillent sur ce chantier (Collas,Screg, Bellin, Sacer).
Collas, Sacer et Screg s’occupent de l’ouvrage hydraulique ; Bellin s’occupe du terrassement. Il y a des réunions de chantier toutes les semaines pour voir l’évolution de ce chantier. Lors des intempéries, les ouvriers attendent que le beau temps revienne ou ils rentrent chez eux.
Il existe, pour les ouvriers, des locaux (bureaux, vestiaires, sanitaires...) regroupés en base-vie.

•  II. Les métiers

Présentations des différents métiers de constructeur de routes

Dans le bâtiment, il y a toutes sortes de métiers envisageables ; les métiers suivants sont ceux qui apparaissent sur le chantier.

- Le constructeur de routes, comme son nom l’indique, construit les routes ou bien les rénove. Il participe à toutes les activités dans le domaine de la construction de routes ( signalisation, réglage et utilisation du gravillonnement, poses de bordures et de pavés, conduite de petits engins... etc...).
Le parcours pour devenir constructeur de routes est assez court : il faut un CAP "construction et entretien des routes" ensuite il faut un BEP "travaux publics", le BAC pro "TP" est aussi obligatoire. Certaines entreprises (la plupart) assurent des formations internes pour accéder à ce métier.

- Le constructeur en voiries urbaines [VRD] rénove, construit ou entretient les voiries ou espaces publics. Il peut donc intervenir dans les aménagements urbains ou de loisirs ( voies piétonnes, aires de jeux, pistes cyclables, trottoirs ... etc...) ou bien dans des réseaux en tranchées (éclairages publics, télécommunication ... etc...).
Le constructeur en voiries urbaines a obtenu son CAP "construction voiries et réseaux divers", il a aussi son CAP "construction et entretien des routes", son BEP "travaux publics" et son BAC pro "TP". Certaines entreprises assurent aussi des formations internes pour accéder à ce métier.

- Le conducteur d’engins, comme son nom l’indique, conduit les engins présents sur le chantier, il représente donc des investissements importants. Il a une grande influence sur la productivité ainsi que sur le coût et la qualité des ouvrages. Il exerce son métier avec goût et précision, il a le souci de la sécurité et du rendement. Il entretient aussi son matériel, le lave, vérifie son état et effectue les éventuelles réparations.
Le conducteur d’engins a un CAP "conduite d’engins de travaux publics", un BEP "travaux publics" ainsi qu’une formation en entreprise.

- Le chef de chantier intervient pour la construction, l’exploitation ainsi que l’entretien d’un ouvrage. Il est sous la responsabilité d’un conducteur de travaux, il dirige les équipes, planifie et contrôle les travaux et assure leur organisation ainsi que la gestion et le suivi des chantiers. Ses quatres grandes activités sont la préparation du chantier, la gestion du chantier, le suivi de celui-ci et sa fin.
Le chef de chantier est titulaire le BTS "travaux publics", le DUT "génie civil" ou bien il doit avoir acquis une expérience pratique sur le chantier.

- Le chef d’équipe intervient sur les chantiers de construction et d’entretien. Il est sous la responsabilité d’un chef de chantier. Il dirige une équipe, exécute et contrôle les travaux planifiés par le chef de chantier.
Il doit avoir un BAC pro "travaux publics", ou bien avoir acquis une expérience pratique sur les chantiers.

- Le technicien de laboratoire exerce dans une entreprise disposant d’un centre de recherche. Il effectue des tests et des contrôles techniques sur les granulats, les bitumes, les émulsions ainsi que les produits bitumineux. Il utilise ses connaissances et fait des recherches pour répondre aux problèmes techniques posés par les exploitants d’un chantier. Il fait ses tests directement sur le chantier.
Il doit avoir un BTS ou DUT ayant une spécialisation en chimie ou mesure physique.

- Le mécanicien est chargé de maintenir les machines du chantier toujours en état de fonctionnement. Il entretient systématiquement ou occasionnellement les équipements, installations et tous les autres types de matériels de production. Grâce à lui, le chantier ne s’arrête jamais complètement à cause d’une panne ou d’un problème technique. Il connait toutes les machines de son secteur. (La maintenance est souvent juste préventive). Il sait prévenir les pannes.
Le mécanicien possède un bon nombre de diplômes : il a un CAP "conduite de machines automatisées, de transformation", un CAP "exploitation d’installation industrielle", un BEP "maintenance des systèmes mécaniques automatisés", un BEP "maintenance des équipements de commande des systèmes industriels", un BAC technologique, STI "génie et mécanique", un BAC pro "systèmes mécaniques automatisés", il a aussi une possibilité de formation en entreprise.

•  III. Les engins

Sur ce chantier, plusieurs machines étaient présentées comme une pelleteuse de 50 tonnes et une de 20 tonnes.
Il y a aussi une arroseuse, un bulldozer, deux niveleuses et quatre compacteurs.

- La pelleteuse sert à creuser dans la terre

- L’arroseuse est utile au chantier de voiries puisque comme son nom l’indique sert à arroser, pour que la surface du sol soit moins difficile à travailler.

- Le bulldozer sert à niveler des terrains,décaper de la terre végétale,faire les réglages de terres,déboiser, pousser des décapeurs,
tirer des charrues et faire du ripage.

- Les niveleuses servent à niveler la surface du sol.
(ce sont des engins de terrassement)

- Les compacteurs servent à aplatir, à compacter la terre, le sable...


Portfolio

une pelleteuse engins de chantier des pelleteuses engins tracteur de chantier

Partager

Twitter  Facebook   Envoyer à un ami

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930