Accueil Actualités Faire un...
Accueil Actualités Faire un...

Faire un DUT Tech de Co à Angers publié le 13/04/2016  - mis à jour le 28/04/2016

« En DUT Tech de Co, on trouve tous types de baccalauréat, la part des baccalauréats généraux est de 60 % et 38 % pour les STMG. Les STMG devraient « plus oser » aller vers un DUT, car leur formation est certainement la plus adaptée. En STMG vous avez déjà fait la plupart des matières que l’on retrouve en DUT Tech de Co, de l’économie, du droit, du management, de la gestion, de la mercatique. Les STMG ont une longueur d’avance, il faut le savoir. Pour intégrer le DUT Tech de Co d’Angers il faut présenter ses bulletins de 1ère et Term, une lettre de motivation et un CV. Il y a plus de 2000 demandes pour 150 places , il faut donc se « bouger » au lycée pour réussir son post-bac. Le taux de réussite à Angers est de 98 %. La plupart des étudiants de DUT poursuivent ensuite leur formation en licence, master ou école de commerce.
Durant les deux années de formation, nous étudions la comptabilité, et là ça va très vite, ceux qui n’en ont jamais fait « pleurent ». Nous étudions aussi la relation commerciale, l’analyse mercatique, le commerce internationale, la psychologie des organisations qui ressemble au management. Pour ma part, j’ai fait une STMG Gestion finance, et je ne le regrette pas, car je ne me suis pas du tout sentie perdue en mercatique, par contre ceux qui n’avaient pas fait gestion étaient perdus en gestion...
Les cours sont principalement par groupe de 30 (TD ou TP), nous avons seulement 3 heures de cours en amphi par semaine, en tout nous avons 20 de cours par semaine. Nous avons aussi 3 heures de devoirs toutes les semaines. Beaucoup de travaux de groupe sont notés, il faut par exemple préparer la création d’une entreprise, faire une campagne de pub pour une entreprise. Pour l’anecdote, un groupe de TC avait eu le projet d’une campagne sur l’ouverture d’un Starbuck café à Angers, ils ont tellement bien fait leur travail, qu’il a fallu ensuite démentir l’information, car tout le monde y croyait, alors que ce n’était qu’un cas fictif.
Pour l’ouverture internationale, nous avons des voyages à l’étranger, pour ma part j’ai pu aller à Amsterdam, mais ça aurait pu être Prague, Londres, Madrid....
Nous avons aussi 2 stages, l’un de 4 semaines en première année et l’autre de 8 semaines en deuxième année. En première année, je suis allée à Decathlon Saumur, au rayon équitation-chasse-pêche. Je m’occupais de la mise en rayon, de l’accueil et conseil client. En deuxième année, j’ai choisi d’aller au Crédit Agricole, car j’envisage ensuite de faire une licence par alternance dans le domaine de la banque, et là je retrouve l’avantage d’avoir fait de la gestion... Certains choisissent de partir faire leur stage à l’étranger, ou même de faire un semestre à l’étranger. D’ailleurs, pour ceux qui sont intéressés par les langues, il existe une troisième année appelée DUETI (diplôme d’université d’études technologiques internationales) à faire totalement à l’étranger.
Nous avons des certifications à passer en informatique (C2i), en anglais (TOIC), en français (Voltaire). Nous avons un contrôle continu, cela ressemble un peu au lycée avec des devoirs toutes les semaines (3 heures par semaine). L’assiduité en cours est obligatoire et contrôlée, 1 h 30 d’absence entraîne – 0,5 point sur la moyenne du cours concerné, et 12 h d’absence injustifiées entraînent l’expulsion définitive de l’établissement. Cela peut paraître un peu rude, mais c’est aussi ce qui explique le taux de réussite de 98 % à Angers.... Le suivi par les prof est quotidien et ils sont très accessibles pour les questions que nous avons.
A Angers, il organise un Job dating tous les ans pour nous entraîner à trouver des entreprises. Je me suis pour ma part investie dans le bureau des étudiants, nous sommes chargés d’organiser des activités pour les étudiants. A Angers, nous avons beaucoup d’opportunités, la ville offre de nombreuses possibilités de loisirs. J’ai aussi apprécié le principe du parrainage des premières années par les deuxièmes années, on se sent moins perdu, l’intégration est facilitée. En ce qui concerne le logement, attention, l’IUT se trouve à l’extérieur de la ville, donc réfléchissez bien à la localisation de votre logement pour ne pas avoir une heure de bus...
Je vous conseille l’IUT d’Angers et pas seulement pour les opportunités de divertissements, mais parce que le suivi et le niveau de formation est bon, nous sommes préparés pour notre poursuite d’études. Pour ma part, je vais partir en alternance, car j’ai envie de commencer à m’intégrer au monde professionnel. »