Laura et Marie prodiguent leurs conseils aux élèves de STG à Guy Chauvet publié le 01/02/2010  - mis à jour le 30/04/2010

Vendredi 29 janvier 2010, Laura Fouchereau et Marie Moutault sont venues présenter leur formation post-bac aux élèves de terminale sciences et technologies de la gestion (STG).
Laura et Marie étaient élèves en STG au lycée Guy Chauvet l’an passé et elles ont répondu « présente » quand on leur a proposé de venir aider les élèves à se faire une idée sur les études post-bac.

Marie s’est lancée la première dans la bataille pour nous présenter son BTS profession immobilière qu’elle suit à Tours. La formation est exigeante et demande un travail continu d’apprentissage. Elle apprécie le découpage de la semaine de travail, puisqu’elle passe 3 jours au lycée et 2 jours dans une agence immobilière. C’est effectivement la particularité du BTS profession immobilière. En juin elle partira en stage de première année et effectuera un second stage l’an prochain. Les matières sont abordables car se situent dans le prolongement du baccalauréat STG. Marie se sent à l’aise dans cette formation et nous a présenté toutes les possibilités professionnelles offertes par ce BTS (agence immobilière, service de l’urbanisme de diverses collectivités, gestion de parc immobilier de type OPAC, CROUS,…) Marie a aussi réussi un concours pour entrer à l’armée, la balle est donc dans son camp.

Laura a pour sa part choisi de se lancer dans une formation à l’IUT de Poitiers, en Gestion des Entreprises et des administrations. Elle reconnaît qu’avoir fait STG est un avantage certain, puisqu’elle retrouve les matières apprises l’an passé et a brillamment réussi son premier semestre. L’économie, le droit, la gestion sont effectivement des matières abordées en première et terminale STG. L’IUT n’est pas une formation aisée, mais Laura estime qu’avec un travail régulier il est possible d’y réussir. Après une première année commune à tous les étudiants, Laura envisage de se spécialiser en « gestion des ressources humaines » ou en « finance-comptabilité » lors de sa deuxième année. Elle participe à des actions sur le terrain, en collaboration avec des étudiants de deuxième année. Elle songe déjà à poursuivre ses études après le DUT.

Dynamiques et souriantes, nos deux étudiantes ont répondu aux diverses questions des élèves de terminale, questions qui concernaient aussi bien l’aspect pédagogique de la formation, que l’ambiance des établissements, les possibilités de logement, d’aides financières ou de restauration.

Portfolio