Accueil 4 - Pédagogie CDI Prix ALE...
Accueil 4 - Pédagogie CDI Prix ALE...

Prix ALE ! publié le 19/11/2019

Rencontre avec Marie Colot

Participation au prix ALÉ !
Le collège de l’Argentor a participé pour la première fois au prix ALÉ ! (Adolescents, Lecteurs et Européens) par l’entremise du Service Départemental de la Lecture (SDL 16). Organisé par l’association des Littératures Européennes de Cognac, le prix récompense un ou une auteure européenne de littérature de jeunesse.
La classe de 3e B de Madame Dupont s’est prêtée au jeu des lectures proposées avec enthousiasme. Au menu, deux romans et une bande-dessinée :
 Dans de beaux draps, de Marie Colot
 Un sale livre, de Frank Andriat
 Le journal d’Anne Frank, adapté par Ozanam et Nadji.

Rencontre avec Marie Colot
En complément des lectures, une rencontre avec l’un des auteurs du prix a été organisée au CDI.
Marie Colot a échangé avec les collégiens pendant plus d’une heure trente avant de repartir pour Cognac.
Pour cette rencontre, les élèves ont accepté de dévoiler une part d’eux-mêmes : au lieu de simplement poser des questions à l’auteure, ils ont commencé par livrer une information, une impression, quelque chose d’eux avant de l’interroger en retour.

img_0287

Mais qui est Marie Colot ? Pêle-mêle d’infos

  • L’écriture
    Sa passion pour l’écriture remonte à l’enfance. Voir son grand-père écrire a nourri sa propre envie d’écrire, renforcée par la place importante de la lecture dans sa famille et la découverte de l’écriture créative en cours de français. Le regard des autres sur ses textes lui apporte un recul qu’elle n’a pas sur son travail.
    Elle aime, dans sa relation avec le lecteur, la connexion qui s’établit entre eux et permet de créer une image dans la tête du lecteur à travers la lecture des mots qu’elle a choisis.
    Marie Colot travaille en musique afin de se plonger dans l’univers des romans qu’elle écrit. Elle lit beaucoup de littérature pour ado et affectionne les romans réalistes et les romans graphiques.
    Elle pratique la course à pied et le yoga pour se décontracter après ses séances de travail, afin de conserver un bon équilibre entre le travail du corps et de l’esprit.
  • Ses auteurs préférés ? Elle n’en a pas mais affectionne l’écriture d’Anne-Laure Bondoux, Guillaume Guéraud et Sarah Crossan, auteur irlandaise.
    Le livre qui l’a le plus marquée est Extrêmement fort et incroyablement près de Jonathan Safran Foer.
  • Conseils aux jeunes auteurs
    Elle est adepte d’Instagram sur lequel elle suit des artistes de tout domaine pour se nourrir de leur travail.
    Elle prend des notes dans des carnets qu’elle a toujours sur elle. Tout peut être une idée. Écrire souvent est un véritable entrainement, à la manière des sportifs.
    Au moment de passer à l’écrit, il y a souvent un blocage (la page blanche). La meilleure façon de le résoudre est de commencer à écrire, même pour écrire que l’on n’y arrive pas. L’important est de coucher les premiers mots sur le papier.
    Outre le milieu et la fin, le plus compliqué dans l’écriture d’un roman reste le début, l’accroche du lecteur. Il faut souvent essayer plusieurs débuts dans plusieurs genres avant de trouver le bon. Parfois, on commence le récit trop tôt et le début vient en fait quelques lignes plus loin, déjà écrites.