Accueil Direction Informations diverse... Le collège...
Accueil Direction Informations diverse... Le collège...

Le collège Marguerite de Valois change les règles publié le 01/12/2021

Le collège Marguerite de Valois dit non à la précarité menstruelle !


En bas de l’article un lien avec la Charente libre

Sondage réalisé auprès des élèves du collège Marguerite de Valois (125 réponses, 57,6 % de filles).

Parmi les élèves de Marguerite de Valois :
1
2
3
4
5

"Les règles et la précarité menstruelle sont trop minimisées"

Près de 2 millions de Françaises sont touchées par la précarité menstruelle. Cela va de ne pas changer de protections autant de fois qu’il le faudrait par manque de moyens, jusqu’à choisir entre manger et acheter des protections.

Les règles coûtent entre 4000 et 6000 euros par femme durant leur vie.

Ce budget prend en compte les protections, les antidouleurs, les draps et culottes tachées…On parle d’inégalité car c’est une dépense qui est indispensable, non remboursée et qui touche seulement une partie de la population, mais qui, surtout, cause une précarité qui n’est reconnue que depuis peu. La précarité menstruelle est donc réelle.

La principale et son adjointe gestionnaire se sont engagées pour améliorer l’égalité fille/garçon. L’égalité n’est pas possible physiologiquement mais nous avons essayé d’aider sur l’aspect matériel, avec le financement de protections menstruelles de qualité et gratuites. La collaboration avec « Marguerite & Cie, changeons les règles » est en plus un beau clin d’œil avec Marguerite de Valois ?

Les raisons qui nous ont conduites à mettre en œuvre ce projet :

• Un travail avec le conseil de la vie collégienne (CVC), instance citoyenne qui favorise l’implication des élèves dans la vie de leur collège
• Dépasser les réticences mentales et l’éventuelle absence d’accompagnement des familles
• Réduire le taux d’absentéisme lié aux phénomènes des règles
• Faire un vecteur en lien avec la place de la femme dans la société : les règles ne sont pas un obstacle aux métiers manuels, physiques ou scientifiques
• Sensibiliser les garçons à ce phénomène naturel chez les filles : briser les tabous provoqués par l’ignorance
• Développer avec les équipes extra-éducatives (gestionnaire, santé et technique) un projet transversal (intégrer les agents en les sensibilisant)

En plus ce projet est en cohérence avec le projet du réseau Eclore intitulé « Pour un accès non genré aux habiletés scientifiques » où l’égalité filles/garçons est prégnante.

« Lorsque la demande se fait pressante, il s’agit bien d’URGENCE que de pallier matériellement l’arrivée soudaine des règles au collège ou lycée, dont la crainte est d’être stigmatisée, de rendre apparent cet état de fait par des tâches ou des fuites.
Ce dispositif installé dans le collège permet de rendre visible un sujet encore tabou et honteux, d’engager le dialogue, d’échanger entre pairs, de sensibiliser sur les inégalités de genres, car l’accès problématique à ces protections est bien une réalité pour une partie de la population ». Véronique Thomasson, infirmière scolaire du collège Marguerite de Valois.

Dans le cadre de ce projet de mise à disposition de protections gratuites, 1 distributeur sera installé dans les toilettes des filles. Le financement de ce projet de 2 545 euros pour une année scolaire est pris en charge par le budget de cité éducative.

Marguerite & Cie
https://margueriteetcie.com

Changeons les règles !
Les premiers distributeurs de produits sains et sans plastique.

"Mieux pour vous"
Nos corps méritent ce qu’il y a de meilleur. Nos produits sont sans parfum, sans chlore, sans colorants, ni pesticides. Nous utilisons uniquement des matières douces, naturelles, qui respirent, conçues pour les peaux sensibles.

"Mieux pour la planète"
Participez à la réduction de la pollution plastique en choisissant des produits périodiques sans plastique et biodégradables. Nous contribuons à la protection des océans, du sol et des agriculteurs qui le cultivent.

Un lien sur l’article de la Charente Libre du lundi 1er décembre : https://www.charentelibre.fr/charente/angouleme/a-angouleme-le-college-marguerite-de-valois-change-les-regles-7175129.php