Accueil Parcours avenir STMG : Ban...
Accueil Parcours avenir STMG : Ban...

STMG : Banque et finance : le choix professionnel de Jérémy publié le 18/11/2011

Le monde de la banque et de la finance fait beaucoup parler de lui actuellement, c’est pourtant vers ce secteur que Jérémy a décidé de s’orienter après son DUT Gestion des entreprises et des administrations.
Voici quelques extraits de la rencontre qui a eu lieu jeudi 10 novembre 2011 au lycée Guy Chauvet.

Jérémy, tu es en deuxième année GEA mais qu’elle a été ta formation avant le DUT ?

J’ai fais un baccalauréat STG option Comptabilité et Finances d’entreprises au lycée Guy Chauvet. Je ne suis pas le seul STG d’ailleurs, puisque 20 % des étudiants de DUT GEA viennent de STG.

Ton baccalauréat STG a t-il été un avantage pour poursuivre en DUT ?

Oui, tout à fait, puisqu’en DUT nous avons des matières que nous avons déjà vues en STG. Par exemple de l’économie, du droit, du management et bien sur de la gestion. Nous sommes avantagés à ce niveau, puisque nous avons déjà vu la plupart des notions, donc même si les professeurs vont vite, nous ne sommes pas perdus.

Y a-il des matières où tu as des difficultés ?

Oui, en mathématiques le niveau est assez ardu, maintenant nous avons des cours de soutien qui nous permettent de suivre normalement.

Qu’est ce qui change par rapport au lycée en DUT ?

Beaucoup de choses ! D’abord, les effectifs : nous étions 170 en première année l’an passé. En amphithéâtre c’est un peu impressionnant. A côté de cela, il y a des TD avec 25 à 29 étudiants. Ensuite, le contrôle continu et les partiels. En fait nous avons des devoirs régulièrement, un peu comme au lycée, et des périodes de partiels qui ressemblent un peu à l’organisation du baccalauréat, avec une semaine complète consacrée aux examens. Les semestres peuvent se compenser, mais il faut absolument obtenir 10 de moyenne pour passer en deuxième année de DUT et un minimum de 8 dans les unités de valeurs. Des nouveautés aussi avec des jeux d’entreprises et des simulations à traiter. Nous avons aussi des projets à visées professionnelles où on peut effectuer des visites d’entreprises ou bien s’impliquer dans des associations. Et bien sur il y a les stages en entreprises de quatre semaines en première année et huit semaines en deuxième année.

Les matières sont-elles les mêmes en première et en deuxième année ?

Non, en première année on est sur une logique « généraliste », en deuxième année on se spécialise selon trois options ; Gestion des Ressources Humaines, Gestion des Petites et Moyennes Entreprises, Finance et Comptabilité, c’est l’option que j’ai choisi. Il y a aussi une option PMO orientée vers l’international avec des cours dispensés en langue étrangère et stage à l’étranger.

Que peut-on faire après un DUT GEA ?

Et bien, on peut entrer directement sur le marché du travail mais 85 % des étudiants poursuivre en licence-master ou en école de commerce. Moi j’ai envie de faire une licence professionnelle Banque sur Tours.

Jérémy, pourquoi as-tu fais le choix de la banque ?

Tout simplement suite au stage que j’ai effectué en première année de DUT GEA. J’ai été quatre semaines en stage au Crédit Mutuel à Loudun, et j’ai beaucoup apprécié le contact client, le conseil financier que l’on pouvait apporter.

Pour terminer quels conseils pourrais tu donner aux élèves de STG qui assiste à cette conférence ?

Ne négliger aucune matière, il faut travailler partout, y compris en mathématiques et en langue...