Vous avez dit ‘Art et Réel’ ? Ah oui, MAUS bien sûr ! publié le 15/03/2012  - mis à jour le 18/03/2012

De fin janvier au 16 février dernier, la classe de 1ES1 a surmonté le vent du nord, le gel et la neige pour étudier l’anglais et l’histoire d’une manière un peu différente...
Objectifs :
Rejoindre le CIBDI à travers le jardin vert et revenir au lycée sans tomber ! Non, plus sérieusement :
Utiliser ses connaissances scolaires pour :
  décrypter une œuvre du 9ème art et tenter d’en saisir le message et la portée ;
  comprendre un témoignage authentique sur des évènements réels et transposer sur une planche de BD une interprétation personnelle dans le but d’éclairer le lecteur.

Mise en œuvre :
  Faire le lien entre la culture scolaire et la culture en générale avec un va-et-vient entre le musée de la Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image (CIBDI) et la classe ;
  Aborder le 9ème art en général, et une œuvre majeure en particulier, à travers deux disciplines étudiées en classe : l’histoire et l’anglais ;
  Découvrir le monde de la bande dessinée et notamment le courant des ‘graphic novels’, romans dessinés, apparut dans les années 80 ;
  Etudier des extraits originaux (en anglais) d’une œuvre qui a marqué le début de ce courant ‘MAUS’ d’Art Spiegelman, président du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême en 2012 ;
  Déchiffrer ce que l’histoire individuelle nous donne à voir de l’histoire universelle et comment l’art nous aide à mieux comprendre le réel.

Production finale : (exposée au lycée, couloir de l’intendance, 1er étage, du 19 au 23 mars 2012)

Les élèves ont choisi parmi des témoignages authentiques en anglais sur des évènements marquants notre histoire, celui qui leur parlait le plus (les ghettos juifs et les camps de concentration de la 2ème guerre mondiale, le 11 septembre 2001, la guerre en Afghanistan, les révoltes arabes du printemps 2011). Ils ont étudié ce témoignage puis ont tenté d’en transcrire leur interprétation sur une planche de bande dessinée.

Nous remercions chaleureusement Elisa Laget et Amaliya Iusufova pour leur collaboration active à ce projet et tenons à féliciter les élèves pour leur implication.