Apprentissage de l’anglais dans le cadre de l’approche actionnelle publié le 21/06/2010  - mis à jour le 16/07/2010

Dans le cadre de l’approche actionnelle, les élèves sont chargés de réaliser des tâches qui mènent à une production concrète la plus réaliste possible, pour laquelle la communication a du sens parce qu’elle est essentielle.
Il ne s’agit pas seulement d’accumuler des connaissances mais aussi, et surtout, d’apprendre à les mettre en œuvre ensemble dans un but précis, comme c’est le cas en dehors de l’école.
Ceci suppose, bien entendu, un apprentissage régulier et cumulatif des outils de communication (lexique, grammaire, phonologie, éléments culturels de base) pour être en mesure de les exploiter. C’est là où les parents ou tuteurs sont un soutien essentiel. En effet, les lycéens, pour acquérir l’autonomie nécessaire à leurs études futures, ont encore besoin qu’on leur rappelle que seul l’apprentissage, l’entraînement et l’approfondissement quotidien portent leurs fruits. Les révisions de dernière minute ne paient que très ponctuellement et s’oublient vite. Les oublis se transforment en obstacles de plus en plus difficiles à franchir à mesure qu’ils s’accumulent.

Dans l’exemple disponible ci-dessous, j’ai demandé aux élèves de seconde 7 de :
créer un diaporama pour expliquer en quoi il leur semblait intéressant, ou pas, d’apprendre l’anglais, quelles approches ils préféraient, enfin pour présenter le pays anglophone qui les faisait rêver et donner aux autres l’envie de le visiter. Ce diaporama a été diffusé à l’attention des visiteurs dans le cadre de la matinée Portes Ouvertes du lycée.

Pour mener à bien ce projet, les élèves devaient donc :
 se montrer convaincants (choix de lexique, de structures et intonation appropriés, semblables à ceux rencontrés dans une vidéo promotionnelle authentique),
 être capable d’organiser leur travail en équipes (apprendre à utiliser les compétences individuelles pour maximiser la production commune, se montrer solidaire et faire sa part du travail),
 enfin se servir des outils informatiques (enregistrements en laboratoire, insertion d’images, de textes et d’enregistrements dans un diaporama) pour remettre un travail utilisable dans le contexte des Portes Ouvertes.
Les diaporamas - Australia - Canada - India et New Zealand - South Africa - USA - ont été entièrement conçus par les élèves qui ont su, avec plus ou moins de succès, exploiter les modèles travaillés en classe.

Australia - Canada - India

New Zealand - South Africa - USA

Impression

  Imprimer
  L'article au format pdf

Auteur

 Jannick Moorhouse

Partager

   

Dans la même rubrique

 Vous avez dit ‘Art et Réel’ ? Ah oui, MAUS bien sûr !
 Apprentissage de l’anglais dans le cadre de l’approche actionnelle
 Apprentissage de l’anglais dans le cadre de l’approche transversale
 Enseignement de l’anglais à Guez de Balzac