Les éléments de notre déclaration de stratègie publié le 13/12/2019

Projet Erasmus : stratégie globale de l’établissement

Choix de nos partenaires et régions géographiques

Le Lycée des Métiers Jean-Albert Grégoire propose deux sections de techniciens supérieurs : Gestion des Transports et de la Logistique Associée GTLA (réforme septembre 2019) et Maintenance des véhicules, option motos et véhicules detransport routier.
Si toutes les demandes seront étudiées, nous souhaitons en priorité développer la mobilité des étudiants de Section de Technicien Supérieur (STS) GTLA pour qui la maîtrise d’une deuxième langue est essentielle et nous nous attacherons donc, dans un premier temps, à rechercher des entreprises proposant des activités liées au transport et à la logistique, en cohérence avec le référentiel de la formation.
Notre établissement n’a pas encore établi de partenariat international. Toutefois, nous avons créé des liens étroits et durables avec un certain nombre d’entreprises implantées dans la région. Nos partenaires accueillent nos étudiants en visites, en stage ou en apprentissage, participent aux portes-ouvertes et aux jurys d’examens. Il nous semble possible de transférer ce savoir-faire sur un plan international.
Parmi ces partenaires, certains appartiennent à des groupes d’envergure internationale comme DB Schenker, Géodis, STIC, Breger. Nos relations partenariales sont bien établies au point que nous sommes en mesure de pouvoir les solliciter pour nous mettre en contact avec leurs établissements à l’étranger.
De plus notre lycée est situé sur la ville de Soyaux, elle même jumelée avec 4 villes : Ivancice en République Tchèque, Dundee en Écosse, Palos de la Frontera en Espagne et Sona, en Italie. Par le passé, nos lycéens sont déjà partis en stage dans ces villes jumelles ainsi qu’à Osnabrück en Allemagne.
Les étudiants ou personnels sont libres de choisir le pays dans lequel ils souhaitent effectuer leur mobilité. Les pays anglophones et hispanophones seront néanmoins privilégiés pour la recherche de stage en STS GTLA. En effet, l’anglais est essentiel dans le domaine du transport et de nombreuses entreprises de la région travaillent en lien avec l’Espagne donc la maîtrise de cette langue sera un plus pour l’insertion professionnelle. Ces deux langues sont, par ailleurs, enseignées au lycée.

Objectifs et groupes cibles

Notre établissement se caractérise par la mixité sociale de son public : 57% appartiennent à des CSP défavorisées et 33% sont boursiers. En BTS, 60% des étudiants sont issus de sections de baccalauréat professionnel. Dans une politique d’intégration et afin d’offrir les meilleures opportunités à chacun, sans discrimination, les parcours sont individualisés. Ainsi, plusieurs sections offrent la possibilité de choisir entre un statut scolaire ou en apprentissage, les jeunes en situation de handicap ou à besoins particuliers peuvent bénéficier d’un aménagement du temps de formation et de parcours dérogatoires.
Ce public est donc largement composé de jeunes issus de CSP défavorisées pour lesquels la mobilité s’avère être une vraie difficulté, les freins étant la méconnaissance et la peur. Leur environnement personnel ne leur propose pas beaucoup d’opportunités de mobilité à des fins personnelles et, de fait, ils sont réticents à l’envisager dans un cadre professionnel.
Pourtant, pour s’insérer dans le marché du travail, nos étudiants de STS GTLA doivent mettre en avant une double capacité : la mobilité géographique car peu d’entreprises sont implantées dans cette région rurale et la maîtrise d’au moins une langue vivante étrangère.

Notre objectif est de mettre en place les conditions financières et logistiques nécessaires pour inciter nos étudiants à dépasser leurs peurs et lever les obstacles qui les freinent aujourd’hui.

La sélection se fera principalement sur la motivation des candidats, l’implication lors de la phase de préparation et la cohérence du projet en relation avec les compétences exigées par la validation du diplôme.

Pour les enseignants et le personnel de l’établissement, la mobilité aura pour but d’encourager, par l’exemple, les étudiants à tenter l’expérience, d’enrichir et d’actualiser les connaissances linguistiques ou disciplinaires, de développer des partenariats, dans un premier temps avec des entreprises pour pérenniser l’accueil des stagiaires,et par la suite avec des établissements offrant une formation similaire.

Accompagnement et validation des acquis

Un comité de pilotage composé du personnel de direction, de la gestionnaire et d’enseignants devra être mis en place pour accompagner les étudiants dans leurs démarches, avant le départ, pour la validation du choix du lieu de stage, l’organisation logistique du déplacement et de l’hébergement, les démarches en cas de handicap nécessitant des adaptations ou un auxiliaire de vie. Une préparation linguistique sera également proposée via la plateforme OLS. D’anciens étudiants seront sollicités pour parler de leur expérience à l’étranger dans un cadre personnel mais surtout dans le cadre de leur activité professionnelle.
Pendant le stage, les enseignants effectueront un suivi régulier principalement grâce à des outils informatiques qui auront été au préalable présentés aux étudiants : mails, plate forme collaborative, blog, entretien visio conférence, téléphone, réseaux sociaux.
En fin de formation, les 120 crédits ECTS (European Credits Transfer System) correspondant au niveau BTS pourront être validés et l’Europass mobilité délivré.
Pour le personnel, l’expérience et les acquis seront restitués à la communauté éducative au retour de la mobilité sous la forme de rapport d’activités, de comptes rendus oraux, de conférences au moment des journées portes ouvertes.

Impression

  Imprimer
  L'article au format pdf

Auteur

 Nathalie DURANDET

Partager

   

Dans la même rubrique

 Les éléments de notre déclaration de stratègie