Le handicap intellectuel

publié le 11/09/2017,
par  Nathalie Peugeot

Définition

Le handicap intellectuel est un trouble généralisé perçu avant l’âge adulte, caractérisé par un déficit et dysfonctionnement cognitif dans deux ou plusieurs fonctionnements adaptatifs.
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit le handicap mental, ou déficience intellectuelle, comme « un arrêt du développement mental ou un développement mental incomplet, caractérisé par une insuffisance des facultés et du niveau global d’intelligence, notamment au niveau des fonctions cognitives, du langage, de la motricité et des performances sociales ».
Pour l’ANAPEI (Association nationale des associations des amis et parents de personnes handicapées mentales ) :
L’expression « handicap mental » qualifie à la fois une déficience intellectuelle (approche scientifique) et les conséquences qu’elle entraîne au quotidien (approche sociale et sociétale).
Le handicap mental se traduit par des difficultés plus ou moins importantes de réflexion, de conceptualisation, de communication, de décision, etc.

Les difficultés rencontrées par les personnes handicapées intellectuelles

Chaque personne handicapée intellectuelle est différente et présente des capacités et des difficultés propres. En fonction des individus, le handicap s’avère plus ou moins important, le degré d’autonomie des personnes est donc plus ou moins grand.

Du fait de la limitation de ses ressources intellectuelles, une personne handicapée pourra éventuellement éprouver certaines difficultés à :
- comprendre son environnement immédiat ou élargi ;
- comprendre les concepts généraux et abstraits ;
- se repérer dans l’espace et/ou dans le temps ;
- fixer son attention ;
- mobiliser son énergie ;
- traiter et mémoriser les informations orales et sonores ;
- apprécier l’importance relative des informations mises à sa disposition ;
- maîtriser le calcul et le raisonnement logique ;
- comprendre les modes d’utilisation des appareillages, automates, et autres dispositifs mis à sa disposition ;
- maîtriser la lecture et/ou l’écriture
- prendre conscience des conventions tacites de la vie en société ;
- s’exprimer ;
- s’adapter aux changements imprévus
 
Ce sont par ailleurs des élèves qui ont besoin de plus de temps, plus de répétitions pour assimiler, de passer par des exemples de situations concrètes, des manipulations, pour accéder à certaines notions ou à certains raisonnements.
Ils sont rassurés par des rituels et des tâches répétitives, l’imprévu est souvent source d’angoisse et de perte de moyens. Plus généralement, toute perturbation peut être
énormément déstabilisante (effet de panique, démission, colère... ).


Documents joints

OpenDocument Text - 16.6 ko
OpenDocument Text - 16.6 ko
Word - 9 ko
Word - 9 ko
OpenDocument Text - 13.9 ko
OpenDocument Text - 13.9 ko
Word - 11 ko
Word - 11 ko
Word - 10.5 ko
Word - 10.5 ko
Word - 10.5 ko
Word - 10.5 ko
Word - 10 ko
Word - 10 ko
Word - 11.5 ko
Word - 11.5 ko
Word - 10.5 ko
Word - 10.5 ko

Navigation

Liens incontournables