La visite du port de commerce de La rochelle

15 mai 2017 - BTS technico-commercial
publié le 19/05/2017,
par  Nathalie Epaillard-Serand

Le port de commerce de La Rochelle, né le 19 août 1890 est aujourd’hui un espace très vaste (500 hectares) qui emploie directement 1650 personnes.

Il est équipé de 40 km de voie ferrée ainsi que différents quais :

  • un quai pour les céréales (Lombard) ;
  • un quai forestier ;
  • un quai pour le pétrole (Môle d’escale) ;
  • un quai clinker ;
  • un quai d’appontement pour les bateaux de croisière ;

Ils ont aussi deux ports :

  • Le port de service ;
  • Le port de pêche (aucune liaison administrative).

L’activité est principalement orientée vers les céréales (45%), les autres produits tel que les produits pétroliers (20%) et les produits forestier (8%).

Le port est continuellement en croissance (taux de croissance +43.48% entre 2005 et 2015).

Chaque année, 1000 escales de navire sont effectuées. La bonne rotation des navires et la fluidité fait de ce port un outil performant d’un point de vue de logistique international, c’est l’un des atouts du port.

Avec un trafic de près de 10 millions de tonnes, le Port Atlantique de La Rochelle est le 6ème Grand Port Maritime français et le seul port en eau profonde de la façade atlantique, accessible 24h/24h, 365 jours par an et le deuxième port céréalier.

Du fait de l’activité grandissante du port de La Rochelle et de sa proximité avec la ville, ce dernier se doit d’étendre sa surface, c’est pourquoi une extension terrestre sur la mer est actuellement en construction.

Le port est une zone réglementée où on ne peut s’y présenter sans autorisation pour y rentrer. Le port est astreint au respect de normes internationales (fermeture de la zone portuaire et accès réglementés entre autre) nécessaire pour pouvoir exporter les marchandise vers l’étranger.
Afin de supprimer le “brouettage” des nouveaux silos sont en construction plus près des quais, ce qui prouve que la logistique est en constante optimisation.

Sur le site du port du commerce, différents lieux se côtoient comme les entrepôts, le quai Lombard, le môle d’escale, le bassin à flot, la maison des dockers, le bâtiments des douanes, le hangar solarisé et la sorata.

Les différents métiers du port de commerce de La Rochelle sont :
organisateur de transport, armateur, consignataire de service, consignataire de transitaire, servitude “ amarrage de navire”, manutentionnaire etc…. mais aussi on peut y trouver des remorqueurs. Le port et les entreprises y travaillant recrutent dans divers service tel que la mécanique, en passant par l’électricité mais aussi dans toute les activités particulière de gestion marine.

Pendant la visite, nous avons pu apercevoir différents matériaux et marchandises comme des lingots d’aluminium, des grumes, des tonnes de pâte à papier, des silos, un broyeur clinker, résidu de fonte sable gris, mâts, des pales d’éolienne et un maxi-yacht (107 m), l’Ulysse en cours de réparation appartenant à un néo-zélandais.

Une autre particularité insolite du port, est qu’il à été le décor de plusieurs productions cinématographiques tel que le 1er volet de la saga Indiana Jones, ou des scènes ont été tournées dans le hangar à sous-marin.

Rédigé collaborativement par les étudiants de TC1


Portfolio

PNG - 213.6 ko JPEG - 2.4 Mo PNG - 199.8 ko

Liens incontournables