Accueil Actualités Une sectio...
Accueil Actualités Une sectio...

Une section blanchisserie industrielle Quèsaco ? publié le 16/03/2017

Quels sont les métiers de la blanchisserie industrielle, comment ça marche, il y a-t-il des débouchés professionnels ?

A l’intérieur même de notre établissement peu de gens savent ce qui s’y passe réellement alors allons faire un petit tour à la blanchisserie et posons quelques questions aux principaux intéressés les élèves et les profs.
La parole aux élèves :
Leslie Chauvet élève en première année de CAP MDBI
Si tu as choisis cette filière, pourquoi ?
Non je n’ai pas choisi, c’est une conseillère qui m’a orientée dans cette voie.
Aujourd’hui comment te sens-tu en MDBI ?
C’est bien, je vois autre chose que ce que j’avais imaginé. Pour moi une blanchisserie c’était les pressings et en fait non c’est une vraie entreprise …. Même si ce n’est pas ce que j’aime je m’y sens bien.
As-tu une idée du métier que tu vas choisir ?
Non pas trop, mais si je dois rester en blanchisserie je ferais chef de travaux …. Gérer un peu tout le travail d’une équipe en blanchisserie.
Si tu pouvais changer quelque chose à ta formation ce serait quoi ?
Rester plus souvent assise (rires), parce qu’on est tout le temps debout toute la journée…
Comment te sens-tu dans le lycée vis-à-vis des autres sections ?
Trop sous-estimée, par rapport aux autres bacs pro et les autres CAP. Ils pensent que c’est juste laver, repasser et en fait ce n’est pas que ça….
As-tu quelque chose d’autre à dire ?
J’aimerais dire que ce n’est pas si simple qu’il y parait, et que même si je n’ai pas choisi ça me permet de découvrir beaucoup de choses et que finalement je m’y sens bien.

Abou Keita élève en première année de CAP MDBI
Si tu as choisi cette filière, pourquoi ?
En fait je n’ai pas choisi, je voulais faire mécanique auto mais je n’avais pas le niveau suffisant et c’est pour ça que je me suis retrouvé là pour rattraper le niveau.
Avant je ne connaissais pas le métier de la blanchisserie mais lorsque je suis allé visiter la blanchisserie de l’hôpital de Niort ce que j’ai vu m’a beaucoup plu. En janvier j‘ai fait mon stage à Poitiers et ça c’est très bien passé et aujourd’hui j’aime beaucoup et je veux continuer à faire ça.

Si tu pouvais changer quelque chose à ta formation ce serait quoi ?
Je ne sais pas, (hésitation) ne plus faire de mécanique (rires)
Comment te sens-tu dans le lycée vis-à-vis des autres sections ?
Ici je me sens bien, les gens sont gentils c’est plus facile pour moi que dans mon précédent lycée à Poitiers pour ma remise à niveau.
As-tu quelque chose d’autre à dire ?
Ce que je voudrais dire c’est que peut-être faudrait-il aller visiter une blanchisserie comme celle de l’hôpital de Niort et de voir comment ça se passe bien entre les gens alors tu aurais envie d’en faire ton métier.

La parole aux profs : Karine Lehen
Comment devient-on prof en blanchisserie ?
Moi, par hasard : MA Biotechnologies nommée sur le poste, puis concours interne PLP Entretien des Articles Textiles, puis titularisation sur le poste.
Est-ce que les métiers de la blanchisserie sont connus ?
Non ils sont méconnus et pourtant présents dans toutes les moyennes et grandes villes (blanchisseries hospitalières et privées)
Alors est-ce un bon choix d’orientation ?
Oui, puisqu’il y a peu de formations en France, donc peu de diplômés. Les personnes qualifiées sont rares, donc prisées.

En résumé : il y a de la place en formation, nous avons de très bons lieux de stage, il y a de l’emploi (si on est mobile…), donc il faut venir en CAP MDBI !

Quelques photos de la section MDBI

Portfolio