Inde, Auroville

auroville

Objectifs
  Pratiquer la langue anglaise et découvrir un pays anglophone : 13 jours en immersion dans un pays anglophone (LV1-LV2 - Bulletin officiel spécial n°9 du 30 septembre 2010 : « En interaction, l’élève est capable de participer à une situation de dialogue à deux ou plusieurs personnes, en s’exprimant avec spontanéité et aisance, y compris avec des locuteurs natifs » ;

  Découvrir un système politique et économique à part entière : Fonctionnement communautaire universelle d’Auroville. En effet, elle a pour vocation d’être « le lieu d’une vie communautaire universelle, où hommes et femmes apprendraient à vivre en paix, dans une parfaite harmonie, au-delà de toutes croyances, opinions politiques et nationalités ». Aujourd’hui, les Aurovilliens, issus d’une trentaine de pays, sont organisés en trente-cinq unités de travail : agriculture, informatique, éducation, santé, artisanat.. : Une journée de rencontre et de visite au sein d’Auroville avec découverte des différentes unités de travail. (ECJS - Bulletin officiel n°21 du 26 mai 2011 : « En classe de première En classe de première, il convient d’amener les élèves à s’interroger sur le sens de l’action politique aujourd’hui. » / Histoire-Géographie - Bulletin officiel spécial n°8 du 13 octobre 2011 : « capacité : développer son sens critique » )
  Découvrir une création de la colonisation française en inde : Pondichéry : deux jours à Pondichéry avec visite de la ville en faisant un comparatif des différents quartiers et une analyse plus poussée de l’urbanisme du quartier français ; rencontre avec des conférenciers au lycée français de Pondichéry sur le thème de la colonisation. (Histoire – Géographie - Bulletin officiel spécial n°9 du 30 septembre 2010 : Thème 4 - Colonisation et décolonisation).
  Découvrir de nouvelles religions : A travers ce voyage et les visites de différents lieux de cultes (églises, temples, mosquées) à Pondichéry et à Auroville, les élèves vont être découvrir l’hindouisme et approfondir leurs connaissance de la religion musulmane et chrétienne. (ECJS - Bulletin officiel n°21 du 26 mai 2011 en terminale : « Il est intéressant pour les élèves, qui suivent par ailleurs un enseignement de philosophie, de réfléchir à de grandes questions de société les différences et les discriminations pour les droits religieux et culturels » / Philosophie – Bulletin officiel n°25 du 19 juin 2003 : « notion : culture : religion »)
  Apprendre le travail de reforestation à travers le travail pratiqué au sein de l’association Sadhana Forest et comprendre l’enjeu du développement durable : 6 jours au sein de cette association avec pratique de la reforestation le matin et participation à la vie communautaire l’après-midi. (« Le programme d’ECJS peut permettre de prolonger et d’approfondir par le débat argumenté des problématiques développement durable esquissées en cours de géographie. » / En SVT en classe de 1ère : « un thème sur la gestion d’une ressource biologique - le bois - dont les propriétés physiques et chimiques justifient l’emploi comme matériau de l’industrie. Son exploitation a des conséquences en termes d’impact sur l’environnement (pollutions) et nécessite la gestion des écosystèmes » )
  Apprendre à vivre en collectivité et à respecter des règles établies : Au sein d’Auroville les règles de vie sont très strictes et pour pouvoir y séjourner il faut donc s’y plier (interdiction de fumer, régime végétalien ….)
  Développer son autonomie et sa responsabilisation : afin de financer ce projet, les élèves par le biais du foyer mettent en place des dispositifs de financement. De plus ce projet n’est pas à l’initiative des professeurs mais vient d’un de nos élèves, Camille Granier, qui était en première S l’année dernière et qui est maintenant en terminale S. Cet élève connaît l’association (Sadhana Forest) qui nous reçoit et a déjà été leur rendre visite. Il voulait donc faire partager cette expérience hors du commun avec ses camarades. Ce dernier point s’inscrit directement dans notre projet d’établissement.

Impression

  Imprimer