Année 2017 publié le 06/09/2017

Le château fort de Guédelon quésaqo ?

Pour la 4ème année consécutive les élèves de CAP2 maçon sont partis bâtir un château fort, mais pas seulement !

Quelle est donc cette aventure ?

Durant les deux ans que dure la formation CAP maçonnerie, les élèves ont préparé une expérience inoubliable, tout en travaillant sur le référentiel de maçonnerie :

  • Étude de l’histoire des techniques
  • Évolution des outils
  • Évolution du bâti

Comment ?

Tout commence par la présentation de la construction du château de Guédelon : c’est un chantier de recherche archéologique, le château est bâti avec les méthodes qu’on suppose du 13ème siècle. Les méthodes, après essai, sont validées par des scientifiques qui sont en quasi permanence sur le terrain. Les élèves mettent en relation leurs connaissances et les documents mis à leur disposition pour étudier le vocabulaire de l’architecture et les caractéristiques particulières qu’un château construit sous Phillipe-Auguste aurait pu comporter.

Les élèves participent à l’étude d’’au moins deux autres châteaux, ayant la même période de construction.
Ils visitent un château en 1ère année (Saint Jean d’Angle en 2016) et un en deuxième année (Coudray Salbart en 2017), les deux groupes sont systématiquement associés en binômes.
Durant l’étude du château visité un élève de 2ème année travaille avec un élevé de 1ère année à l’élaboration d’un dossier de travail, mis en valeur dans le parcours culturel grâce à folios.

Les travaux pratiques exécutés par les élèves en atelier ou sur chantier leur permettent la mise en relation étroite des techniques de maçonnerie et de leurs évolutions.

Après un travail de près de deux ans les élèves sont impatients de devenir à leur tour des bâtisseurs de château fort.
C’est un séjour d’une petite semaine, qui leur permet de mettre en pratique ce qu’ils ont appris directement sur le chantier.
Mais aussi de voyager dans le temps, cette année nous nous sommes retrouvés en l’an 1248 !!

Bilan

Les objectifs visés par l’équipe éducative sont largement atteints, une partie du référentiel de maçonnerie est validé (en CCF), la participation des élèves, leur enthousiasme et leur volonté grandissent de jour en jour.
De plus l’immersion totale dans un chantier ouvert au public (près de 4 millions de visiteurs depuis le début) transforme nos élèves. Les élèves qui à l’arrivée sont souvent timides, acquièrent rapidement une grande aisance d’expression en public.

Impression

  Imprimer
  L'article au format pdf

Auteur

 RUPN

Partager

     

Dans la même rubrique

 Guédelon 2019
 Année 2017