Résidence artistique en Art plastique de Benoit HAPIOT publié le 11/02/2016  - mis à jour le 07/04/2016

dans le cadre du dispositif « Résidence d’artiste en lycée »

benoit_hapiot2

EN PARALLÈLE « autre traversée du désert »

En 1940 Théodore MONOD trouve dans le nord-est du Tibesti (désert sud libyen) une petite fleur. Cette fleur, unique au monde portera le non de MONODIELLA. En 1996 Maximilien DAUBER lui propose de retrouver cette fleur unique.
A l’age de 94 ans, MONOD reprend la route du désert à la recherche de son Graal botanique.

En Avril 2011 Benoit HAPIOT part exposer à Penza ( 850km au sud-est de Moscou). Après le succès de l’exposition, la belle aventure s’achève à l’aéroport de Moscou. Suite à un problème douanier, les œuvres ne peuvent quitter le territoire russe.

En 2015 l’EREA Théodore MONOD de Saintes propose à Benoit Hapiot une résidence de 6 semaines.

5 ans après sa mésaventure, l’artiste plasticien, durant sa résidence, partira à la recherche des souvenirs passés et de ses œuvres perdues à ce jour.

Comment reprendre la route après sa plus belle aventure ?
Comment réapprendre à marcher, à créer après cette "traversée du désert " ?
Qu’aimerait on retrouver de son passé ?
Quelle est votre quête ?

L’artiste nous propose ici sous formes de peintures, gravures et installations, une réflexion sur son aventure, un voyage imaginaire, une mise en parallèle.

C’est dans le cadre du dispositif « résidence d’artiste en lycée » conçu et soutenu par la Région Poitou-Charentes, que le lycée Théodore Monod a le plaisir d’accueillir cet artiste.

Portfolio