Les 3A, journalistes pour une journée... publié le 18/03/2019

Aujourd’hui, dans le cadre d’un EPI et de la Semaine de la presse, les élèves de 3A participaient au concours "Faites la une !".

Le début de journée est un peu stressant, les dépêches de l’AFP tardant à apparaître en ligne avec un bon quart d’heure de retard... Pour patienter, les élèves revoient les consignes et profitent d’un petit-déjeuner préparé par l’équipe de cuisine.

Cette année, les professeurs ont choisi, afin de créer de l’émulation, de répartir les élèves en 2 groupes, chacun devant constituer sa propre « une » dans la journée.

Dès le début, les choix s’avèrent différents : pour le groupe « Comin’ News » (au logo créé par Léo), la priorité sera donnée aux informations internationales, alors que le groupe « L’écho du coq » (dessin de Léa) se concentrera d’abord sur l’actualité nationale.

9h20 : chaque élève peut se lancer dans la lecture des dépêches (qui parlent de Gilets jaunes, de politique en Algérie, beaucoup de pollution et d’écologie, mais aussi de sport).

On liste ensuite les dépêches, pour essayer de trouver des points communs, éliminer les informations secondaires et sélectionner l’essentiel (c’est ça, hiérarchiser l’information !). Le problème, c’est que, dans les groupes, tous les rédacteurs ne sont pas d’accord sur ce qui est à mettre en valeur. Il faut donc voter à mains levées.
Pour essayer d’apporter un plus à leur travail, les 2 groupes misent sur un dessin de presse (la classe avait travaillé sur une exposition de « Cartooning for peace » en janvier) : Gladys imagine un Gilet jaune dépassé par les casseurs et Lorine un ouragan dévastateur.

Chacun commence ensuite à travailler sur son article : aller se documenter pour trouver des informations supplémentaires, repérer le plus important à présenter : le problème est que, sur une "une", on ne rédige pas des articles entiers, mais seulement des amorces, afin de donner envie d’acheter le journal et d’aller lire la suite dans les pages intérieures. Problème pour les 3e : comment dire l’essentiel, mais pas trop ? Donner assez d’informations, sans faire une article trop long ? Comment trouver des titres attractifs et incitatifs, pour parler d’une actualité plutôt morose ?

Pendant ce temps, Lorenzo et Kenzo affinent la maquette des 2 « unes » sur le logiciel Scribus.
La matinée a passé à toute allure : il est déjà temps de faire le point : qu’est-ce qui est prêt ? en cours ? pas commencé ?

En début d’après-midi, la "une" prend forme, même s’il reste encore beaucoup de travail. Certains élèves commencent à rédiger le texte explicatif de la démarche, qui doit accompagner la "une", pendant que Léo et Emma peaufinent les publicités.

Alors que les différents groupes corrigent la syntaxe, l’orthographe et soignent les titres, on imprime des exemplaires de la "une" en cours pour repérer les erreurs et on vérifie que toutes les consignes du concours sont bien respectées.

Il est 16h30, l’heure de soumettre les 2 « unes » terminées au jury du Collège : le Principal, La Gestionnaire, la CPE, la Secrétaire et une enseignante, qui vont devoir désigner celle qui représentera le Collège de la Tour au niveau départemental.

C’est finalement « L’écho du coq » qui est choisi, pour sa mise en page plus équilibrée, mais les 2 groupes ont bien travaillé et réussi à « boucler leur une » dans les temps.

Ce fut une journée bien chargée, mais réussie. Merci à tous ceux qui se sont impliqués pour le succès de ce projet.
Cliquez ci-dessous pour découvrir « L’écho du coq » et « Comin’News ».

Documents joints
un document echoducoq (PDF de 1.3 Mo)
un document comin_news (PDF de 654.7 ko)