Accueil Pédagogie Disciplines Français Le récit...
Accueil Pédagogie Disciplines Français Le récit...

Le récit fantastique publié le 25/01/2019

Un travail d'écriture réalisé en classe de français par un élève de quatrième. Illustration : travail d'arts plastiques sur le trompe l'oeil

 Illustration : travail d'arts plastiques sur le trompe l'oeil

"Un soir d’automne, j’étais tout seul chez moi dans une maison en pleine campagne . A minuit, j’avais un petit creux, j’étais exténué, c’était le 8éme épisode de Grey’s Anatomy que je regardais. Donc j’allai me préparer un plat de spaghettis à la bolognaise, et en simultanée je nourrissais mon lapin. Je jetai un œil dans la cuisine, je crus voir le plat bouger. Le plat était presque prêt à être savouré quand soudain…
J’entendis un bruit. Je sursautai, j’allai voir dans la cuisine. Mon plat bougeait, il essayait de m’attraper. Pendant un bref moment je ne compris pas ce qu’il m’arrivait. Je vis ma porte brutalement s’ouvrir. Un personnage étrange entrait dans ma maison. Cette chose avait un côté constitué principalement d’os et de chaire et l’autre côté était constitué de chaire humaine. Malgré ma peur je lançai la discussion :
-Qui êtes-vous ? Il répondit sèchement "Je suis Hector. Je viens vous prévenir que cette maison est possédée par des êtres farouches qui peuvent prendre n’importe quelle apparence. Dont un plat de spaghettis…
Je suis l’ancien propriétaire de cette maison et elle m’en a fait voir de toutes les couleurs."Je ne savais plus quoi penser, cela était-il réel ?
Les spaghettis,pendant ce temps là se mirent à gigoter dans leur casserole et soudain un autre personnage étrange entra dans ma maison. Les deux personnages se mirent à danser. J’allai me réfugier dans la salle de bain, je fermai la porte et les robinets se mirent à me parler, la baignoire se remplit de sang. Je dis à haute voix :
-A qui peut appartenir ce sang ?
Hector entra dans la pièce et me dit que cette maison était pleine de secrets. Je crus apercevoir un autre personnage,un petit gabarie, peut être un enfant. Je voulus regarder et d’un coup une chose m’assomma par derrière. Je me réveillai accompagné de mon voisin. Jean-Pierre me demanda :
 Que t’est il arrivé ? J’ai vu que ta porte était ouverte donc je suis venu voir ce qu’il s’était passé et c’est là que je t’ai trouvé par terre. Donc j’ai pris ton pouls et j’étais soulagé : tu en avais un ! Mais comment étais-tu tombé au sol ?
Et cette bosse ?
Je lui racontai tout ce qu’il s’était passé, il répliqua : "ça te rend fou cette bosse ! "
Je me levai et mon voisin me servit un café. Nous parlâmes pendant un moment. Puis je lui demandai qui habitait ici avant. Il me répondit :
 Un viel homme qui se nommait Hector de la Croix. Il est mort il y a maintenant vingt ans, sa cuisine avait pris feu. Hector est mort brûlé vif. Désemparé je compris que j’avais failli y passer et mourir comme Hector. Alors je me fis une promesse :
 Je ne mangerai plus jamais de spaghettis à la bolognaise. Après ce coup de frayeur, je partis dans une autre ville vivre loin de ce mauvais souvenir qui me hantait et je compris que pour moi la vie se résumerait à ne plus cuisiner de spaghettis à la bolognaise."
Hugo Covela Rodriguez 4eC

Impression

  Imprimer
  L'article au format pdf

Auteur

 Webmestre

Partager

     

Dans la même rubrique

 ABECEDAIRES
 Le récit fantastique