CHAAP : Bilan 2020/2021 et Projets 2021/2022 publié le 16/06/2021

Un Bilan
Malgré les conditions complexes qui ont gouvernées cette année la mise en œuvre de projets comme pour l’ensemble des dispositifs mettent en avant une telle dynamique, la CHAAP « Lesimagesenmouvement » est tout de même parvenu avec patience à tenir la plupart des séquences en collaboration avec ses partenaires historiques dans le but d’enrichir le PEAC des Chaapistes et d’étendre ses bienfaits aux élèves d’autres classes jusqu’à ceux d’autres établissements scolaires.
  La création du blog « lesimagesenmouvement Segonzac » est venu étayer cette année les communications de la chaap afin d’apporter des précisions sur l’actualité du dispositif, sur le contenu des séquences pédagogiques ainsi que sur la mise en œuvre et les spécificités des dispositifs CHAAP et Espace de Création Numérique. Ce blog se nomme "Les images en mouvement" vous pouvez le retrouver en suivant l’adresse suivante : http://blogpeda.ac-poitiers.fr/lesimagesenmouvement/
 Le semestre d’initiation à l’audiovisuel et de découverte de la CHAAP pour les 6èmes débuté avec la traditionnelle séquence sur le folioscope s’est prolongé avec un projet permettant aux élèves de découvrir l’organisation d’un tournage et en particulier la répartition des rôles en mettant en scène un théâtre de doigt dans le cadre d’un projet répondant à des commandes multiples émanant entre autres du CD16 et traitant d’écologie dans la dynamique de développement durable mise en œuvre dans l’établissement (CHAAP (initiation à l’audiovisuel), Cube.S (développement durable), Eco-délégués (élections) et Espace de Création Numérique (Commande du Conseil Départemental de Charente))
 Dans le cadre du dispositif de médiation « Une heure/une œuvre », M. Marchais chargé des publics auprès du FRAC Poitou-Charentes a projeté aux trois classes de sixième en deux sessions deux œuvres d’art originales l’une de Brice Dellsperger et la seconde de Franck Scurti puis a échangé avec eux afin de contextualiser ces œuvres et de préciser leurs enjeux dans une dynamique de sensibilisation et d’implémentation du Parcours d’éducation artistique et culturelle des élèves. Etant donné les spécificités du dispositif « Les images en mouvement » ( dans lequel s’inscrit la CHAAP), le médiateur et le professeur ont choisi conjointement deux œuvres d’art vidéo à la fois divertissantes dans leur forme et exigeantes dans leur leur fond.
 Les 3èmes et 4èmes de la Classe à horaire aménagé Arts Plastiques se sont rendus au festival Courant 3D organisé par l’association Prenez du relief afin de bénéficier d’une projection de quatre courts métrages en relief. La programmation fut cette année encore marquée par sa grande qualité et diversité alliant films de propagande et vulgarisation scientifique.
 Dans le cadre des Enseignements Pratiques Interdisciplinaires entre les cours d’anglais pour l’ensemble des 3èmes et la CHAAP 3ème, la séquence intitulée "An American Trailer" avait pour objectif l’analyse des clichés des blockbusters américains et l’application de ces gimmicks dans la réalisation en anglais d’une parodie de bande annonce. La vidéo fut ainsi scénarisée, storyboardée, tournée et montée (ours) par les chaapistes tandis que que la traduction, l’analyse et la rédaction des sentences clichées fut écrites par l’ensemble des élèves du niveau.
 L’atelier CHAAP en co-enseignement avec le professeur d’éducation musicale à destination des 5èmes CHAAP a eu le loisir de mettre en œuvre deux projets. D’une part il a été possible d’achever le clip de sensibilisation au harcèlement scolaire initié l’an dernier mettant en images deux performances filmées afin de questionner la subjectivité physique et morale sur une bande sonore bruitiste écrite et interprétée par les élèves. Dans une dynamique de sensibilisation, cette réalisation a participé au concours national « Non au harcèlement ». D’autre part, les nouveaux arrivants en chaap ont réalisé deux vidéos parodiques de type ASMR mettant en forme une réflexion sur les différences entre sons et bruits, agréables et désagréables.
 Les 3èmes et 4èmes ont pu participer à l’atelier d’animation entre la CHAAP et l’EESI (Ecole Européenne Supérieure de l’Image). Ce workshop a pu se dérouler sur six semaines en vue de la réalisation de six épisodes d’une série intitulée « le collège ésotérique » permettant, dans une émulation entre étudiants et collégiens, la découverte des modalités et des techniques mises en œuvre dans l’animation physique et numérique puis se conclure par une réunion bilan de visionnage des productions dans une dynamique de recul réflexif.
 Le prolongement limité cette année en raison du protocole sanitaire de la mise en place de l’espace de création numérique, organe supplémentaire lié à la CHAAP est pourtant parvenu à maintenir une partie de ses objectifs. Ainsi la réponse aux commandes émanant de professeurs (SVT sur les usages du smartphone, Anglais sur la pandémie, Francais sur les médias), les projets personnels d’élèves (vidéos TikTok, les cartes blanches offertes aux chaapistes), les reportages sur la vie de l’établissement (Sorties scolaires, actualités), la commande du Conseil départemental (Développement durable, projet 6èmes et 4èmes en arts plastiques) constituent un ensemble satisfaisant en prenant en compte le contexte.
 Financée grâce à l’appel à projet « PACTE » émis par la DAAC poitou-charentes la réalisation de l’ensemble de courts métrages en collaboration avec Lola Gonzalez, artiste vidéaste, le FRAC et l’école d’Ambleville (sous la tutelle de Mme Delhoume) initiée puis reportée a pu se tenir finalement cette année. En effet les élèves désormais de 3ème CHAAP sensibilisés à la notion de tableau dans l’art vidéo ont pu échanger en distanciel des idées concrètes de réalisation (situation, pitch, condition de tournage) avec notre artiste puis bénéficier d’une médiation de M. Stéphane Marchais, chargé des publics au FRAC Poitou-Charentes centrée sur l’oeuvre intitulée « Les Anges ». Lors de sa venue, un temps d’échange et de présentation fut tout d’abord organisé entre l’artiste et l’ensemble du niveau de troisième afin de définir les objectifs et de créer une émulation créative entre les parties présentes. Le tournage qui a engagé une centaine d’enfants (CM1 CM2 6èmes 3èmes et 3èmes chaapistes) sur cinq lieux ( entre Segonzac et Ambleville) en trois demies journées pour la réalisation de cinq courts métrages a pu finalement se tenir en fin d’année scolaire. L’ensemble des rushes sera monté dans un objectif de cohérence allusive par l’artiste.
L’année 2020/2021 riche d’une quinzaine de projets et d’une soixantaine de réalisations, s’est donc terminée par l’achèvement d’un projet réalisé sur deux ans par intermittence démontrant ainsi l’importance du dispositif CHAAP qui, s’il suit un groupe d’élèves sur plusieurs années, permet conséquemment l’implémentation du PEAC de ces spécialistes mais aussi de nombreux élèves supplémentaires d’ages et de provenance diverses. Le rayonnement de l’établissement s’étend par le truchement de la discipline arts plastiques ainsi au secteur.

Des Projets
L’année 2021/2022 promet d’être foisonnante. En effet de nombreux projets se mettent patiemment en place pour aborder une nouvelle année scolaire pleine d’espoir sur son déroulement.
 Les candidatures pour l’entrée en 5èmes CHAAP représentent actuellement le double de places disponibles, la motivation des futurs chaapistes(unique critère de recrutement) semble donc assurée. La mise en place progressive de la complétion des effectifs en 4èmes et 3èmes CHAAP s’effectue sous une pléthore de candidature prouvant ainsi l’adhésion de la majorité des collégiens au dispositif dans son ensemble.
 La mise en place des «  Cartes blanches » aux chaapistes a permis le repérage des centres d’intérêt thématiques, techniques et conceptuels des élèves permettant au professeur de rédiger des séquences « sur mesure » mais conservant les objectifs de la discipline arts plastiques. Les 4èmes CHAAP travailleront par exemple sur le mouvement surréaliste dans les arts et le cinéma, mais aussi sur la technique du « Jumpscare » explorant la dimension temporelle de l’art vidéo, les 3èmes sur le rapport entre réalité et fiction à travers un « docu-menteur » mais aussi sur le rôle symbolique et sensible de la couleur dans l’art vidéo.
  L’espace de création numérique pourra œuvrer pleinement cette année sur une amplitude de deux heures hebdomadaires afin de répondre aux commandes disciplinaires, aux commandes institutionnelles du CD16 mais aussi aux projets personnels des élèves.
 La proposition d’un atelier réalisé par le pilote de la CHAAP auprès des écoles de secteur dans une séquence d’arts plastiques orientée art vidéo sera renouvelée afin d’enrichir la liaison école/collège du secteur.
 L’ensemble du niveau de sixième lors du second semestre dévolue à la découverte de l’audiovisuel en arts plastiques réalisera des vidéos en parallèle des interventions de médiations du FRAC traitant d’œuvres d’art vidéos faisant partie de la collection permanente de cette institution.
 L’ensemble des chaapistes se rendra au festival « Prenez du relief » mise en œuvre par l’association « Courant 3D » afin de profiter de projection en relief de courts métrages dévoilant l’étendue des possibles d’une telle technologie.
  L’atelier CHAAP en co-enseignement avec le professeur d’éducation musicale, mettra sans doute en œuvre l’acquisition par des élèves de 5èmes CHAAP d’une distance critique face aux stratégies publicitaires en particulier dans sa dimension audio.
 Ce même niveau filmera la spectacle de fin d’année dans un atelier animé par M. Meunier, membre de’ CANOPE en vue d’une utilisation de matériel professionnel en particulier la régie directe afin de réaliser le DVD de cet événement.
 Les 3èmes et 4èmes se rendront au FRAC Poitou-Charentes ainsi qu’à la fondation d’art Martell afin de bénéficier d’une médiation autour de l’exposition en cours et réaliseront un atelier dont l’objectif concret consistera en la réalisation de vidéos de médiation mise en scène.
 Ces deux mêmes niveaux, visiteront le site d’Angoulême de l’EESI (école européenne supérieure de l’image) afin de préparer l’atelier d’animation avec cinq étudiants qu’ils réaliseront ensuite sur six semaines dans une dynamique d’échange intergénérationnelle et de découverte professionnelle. La CHAAP accueillera par ailleurs une étudiante de l’école lors d’un stage professionnel.
 Enfin la politique d’innovation du dispositif permettra sans la doute la reprise du défrichage de projets au long cours interrompu depuis une année comme la mise en place d’interactions entre chaapistes et étudiants de l’ENJMIN d’Angoulême (école nationale des et médias interactifs numériques)
Si les conditions le permettent, l’année à venir s’annonce donc diverse et riche pour le Parcours d’éducation artistique et culturelle de nos chaapistes mais aussi pour celui de l’ensemble des élèves qui bénéficieront indirectement du dispositif.

Pour obtenir davantage d’informations sur ce projet, la CHAAP « Lesimagesenmouvement » ou les Classes à horaire aménagé Arts plastiques, vous pouvez visiter le blog du dispositif.
Pour visionner les productions des élèves réalisées dans le cadre de la CHAAP « lesimagesenmouvement », vous pouvez vous rendre sur la chaine « Lesimagesenmouvement Segonzac »