L’ÉPREUVE ORALE D’HISTOIRE DES ARTS

publié le 22/02/2012,
par  Webmestre

PRÉSENTATION

L’enseignement de l’Histoire des Arts en classe de troisième est un enseignement interdisciplinaire qui a pour objets d’étude des œuvres, des thèmes, des auteurs et mouvements artistiques du XX° Siècle et de la période contemporaine. L’évaluation donne lieu à une note sur 20 points, affectée d’un coefficient 2. Ces points sont pris en compte pour l’attribution du diplôme national du brevet et d’une mention, selon le décompte des points obtenus par le candidat tel qu’il est fixé par l’article 4 de l’arrêté du 18 août 1999 relatif aux modalités d’attribution du diplôme national du brevet.

MODALITÉS

L’enseignement de l’Histoire des Arts, introduit au collège à la rentrée 2009 est obligatoire à tous les niveaux de la scolarité ; il est pris en charge dans le cadre des programmes de toutes les disciplines. À ce titre, tout enseignant peut accompagner des élèves dans la préparation de l’épreuve terminale. En classe de troisième, l’élève qui le souhaite peut constituer un dossier sur les objets d’étude (un roman, une scuplture, une architecture, etc.) qu’il choisit de présenter à l’oral. Le cas échéant, les élèves sont autorisés à se présenter à l’épreuve terminale avec ce dossier comme support de leur exposé.

La circulaire n°2011-189 du 3 novembre 2011-BO n°41 du 10 novembre 2011 a redéfini les modalités d’évaluation de l’épreuve d‘Histoire des Arts à compter de la session 2012.

1- Les candidats peuvent choisir de présenter l’épreuve individuellement ou en groupe, sans qu’un groupe puisse excéder trois candidats. Dans tous les cas, chaque candidat fait l’objet d’une évaluation et d’une notation individuelles.

2- Chaque candidat ou groupe de candidats se présente devant le jury avec une liste d’objets d’étude qu’il a choisie, associée le cas échéant au dossier évoqué ci-dessus. Cette liste se compose de 5 objets d’étude reliés aux 3 thématiques transversales (Arts et guerre, Arts et société de consommation et Arts et technique) choisies par le conseil pédagogique. Au moins trois des six domaines artistiques (Art du Son, Art du visuel, etc) doivent être représentés. Afin de valoriser la culture personnelle qu’ils se sont constituée tout au long de leur enseignement d’histoire des arts, les candidats peuvent choisir, sur les 5 objets d’étude, un ou deux qui portent sur les siècles antérieurs au XXème.

3- La liste des 5 objets d’étude choisie par le candidat est transmise au jury au moins 5 jours ouvrés avant la date de l’épreuve. Un dossier facultatif réalisé par le candidat sur les objets d’étude doit être remis au jury dans les mêmes délais. Ce même dossier peut être support de l’exposé. Le jour de l’épreuve, le jury choisit un objet d’étude parmi les 5 et interroge le candidat.

4- Il s’agit d’un oral de 15 minutes se déroulant en 2 temps : environ 5 minutes d’exposé et environ 10 minutes d’entretien. Si l’épreuve est collective, 5 minutes d’expression individuelle par candidat précèdent 10 minutes d’entretien avec l’ensemble du groupe. L’entretien prendra appui sur l’exposé et la liste d’objets d’étude présentée par le candidat ; afin d’enrichir l’entretien, le jury peut toutefois faire réagir le candidat à une œuvre inconnue de lui, autant que possible reliée aux objets d’étude qu’il aura proposés.

5- Dans le cas d’élèves présentant un handicap, un aménagement d’épreuve peut être envisagé, conformément aux textes en vigueur, sous la forme notamment d’une liste limitée à trois objets d’étude.

6- Un candidat absent le jour de l’épreuve peut, sur justificatif, bénéficier d’une session de remplacement.


Navigation

Articles de la rubrique

  • L’ÉPREUVE ORALE D’HISTOIRE DES ARTS

Liens incontournables