Une élève allemande 3 mois au collège Puygrelier

publié le 15/04/2014,

Lili et Louise ne se connaissaient pas il y a quelques mois, pourtant depuis lundi 31 mars, Lili habite chez Louise et est scolarisée pour 3 mois dans notre collège. En septembre, Louise ira vivre 3 mois chez Lili en Allemagne et sera scolarisée dans sa classe. Il s’agit d’un échange individuel intitulé „ Programme Brigitte Sauzay“ qui ne peut avoir lieu qu’entre la France et l’Allemagne, grâce à des accords spéciaux entre les deux pays. Vous apprendrez dans cet article les raisons pour lesquelles un tel échange est intéressant, qui peut y participer, et le témoignage de Lili qui nous fait part de ses premières impressions.

14042014793

Pourquoi participer au programme Brigite Sauzay ?
Le fait de partir 3 mois en Allemagne, vivre chez son / sa correspondant(e), aller à l’école là-bas, participer à la vie de famille a beaucoup d’avantages. Cela permet tout d’abord de découvrir un autre pays, un pays voisin de la France, mais que l’on ne connaît pas toujours bien. On peut apprendre plein de choses sur la vie quotidienne, constater les ressemblances et les différences avec nos habitudes, voir comment se passe l’école là-bas, goûter aux spécialités locales, etc...
C’est aussi bien sûr un excellent moyen de progresser en allemand : quoi de mieux qu’un bain linguistique de 3 mois pour savoir mieux comprendre et se faire comprendre ? Notre cerveau accumule énormément de nouveaux mots, de tournures de phrases, d’habitudes de langages... et puis on commence à penser en allemand, rêver en allemand, et aux bout de quelques temps, on s’exprime tout naturellement dans cette langue étrangère.
C’est également un moyen de faire un expérience de vie qui ne peut être qu’enrichissant : trois mois dans un pays qui n’est pas le nôtre, où l’on parle une autre langue, ça nous fait forcément vivre des expériences qui font grandir. C’est une aventure en quelque sorte ! Pas besoin d’être Indiana Jones tout de même : chaque élève est pris en charge par la famille de son correpondant et l’on vous considère comme un membre de la famille pour ces 3 mois. Il arrive même que tout se passe si bien que les contacts restent actifs, même après l’échange, et que cette aventure débouche sur une belle amitié entre deux jeunes ou même deux familles, si bien que l’on continue de se voir en allant passer des vacances chez l’autre, par exemple.

Qui peut participer au programme Brigite Sauzay ?
Ce programme s’adresse à tout élève scolarisé entre la 4ème et la 1ère, ayant appris l’allemand depuis au moins 3 ans.

Premières impressions de Lili :
Lili vit à Stuttgart, dans le sud de l’Allemagne, non loin de l’Alsace. Elle connaît déjà la France car sa maman est française. Mais passer 3 mois dans une famille qu’elle ne connaissait pas, aller à l’école en France, tout cela est nouveau pour elle. Voici ses premières impressions après deux semaines parmi nous [traduction par Mme Contamine] :
« Au sujet de l’école, l’adaptation du rythme scolaire a été pour moi plus facile que pour d’autres élèves allemands : dans la plupart des écoles en Allemagne, on finit les cours à 13h. Mais moi, je vais dans une école spéciale où l’on a cours toute la journée.
Il y a quand-même plusieurs choses nouvelles pour moi :
Au début, j’ai été très étonnée de voir que tous les élèves doivent être dehors à chaque récréation. En Allemagne, on peut rester dedans si on veut. Mais les jours où il ne pleut pas et où il ne fait pas trop froid, je trouve que c’est plutôt une bonne idée que l’on doive aller dehors. Autre différence : en Allemagne, on a le droit de boire en classe, ou de sortir pour aller aux toilettes.
Ce que je trouve fatigant ici, c’est la file d’attente pour aller manger eu réfectoire. Il y a pourtant une cantine dans mon école, à l’inverse de beaucoup d’autres écoles, mais ce n’est pas pareil ; on a tous une place définie, on nous apporte les plats et on mange tous en même temps. Ce qui est vraiment nouveau pour moi, et que je trouvais un peu bizarre au début, ce sont les surveillants : ça n’existe pas en Allemagne ! Mais comme ils sont généralement plutôt sympas, je commence à m’y faire.
D’une manière générale, je trouve l’école française plus stricte qu’en Allemagne, avec par exemple le carnet de correspondance où un professeur peut mettre un mot si on s’est mal comporté, ou les billets de retard qu’il faut présenter si on arrive en retard. (tout ça n’existe pas en Allemagne). »

Premières impressions concernant la vie en dehors de l’école :
« Jusqu’ici tout se déroule sans problème. Je n’étais pas très angoissée avant d’arriver non plus. Je m’entends super bien avec ma correspondante car nous avons beaucoup de points communs. Je m’entends bien également avec l’ensemble de la famille française et j’espère bien que rien ne changera durant ces trois mois. »

Comment trouver un(e) correspondant(e) ? Que faut-il savoir de plus sur le programme Sauzay ?... Pour toute autre question :
http://www.ofaj.org/programme-brigitte-sauzay
Si vous êtes intéressés, parlez-en à votre professeur d’allemand !


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Liens incontournables