Séjour à Chizé : troisième journée

publié le 04/10/2017,
par  Fredérique Barbareau

Mardi soir, inversion des groupes et deuxième sortie crépusculaire, un peu plus chanceuse du point de vue météorologique que la veille. C’est dans une forêt baignée de lumière et traversée par les rayons du soleil couchant que les élèves sont partis à la découverte du milieu au cours d’une séance où tous les sens ont été mis en éveil : observation pour quasiment tous les groupes de chevreuils, nombreux à sortir à la tombée de la nuit, écoute des cris d’oiseaux (Cri du geai des chênes particulièrement reconnaissable), et reconnaissance par l’odorat du territoire du renard … Bref, une promenade presque silencieuse de près de deux heures trente. Reposant !
Rentrés au centre, une douche, le dîner tant attendu et vite au lit pour être d’attaque de nouveau le lendemain.
Après une nuit réparatrice pour chacun, réveil à 8h, petit déjeuner et hop, départ à pied comme chaque jour vers le zoodyssée à travers la forêt. Vingt minutes de marche au cours de laquelle les esprits se réveillent doucement, comme les animaux de la forêt.
Guillaume, Sébastien, Estelle, Antoine nous attendent déjà ; on ne tarde pas : départ pour une nouvelle intervention dans la réserve biologique intégrale, ancien camp militaire. Cette fois, il s’agit d’un travail de recensement et d’observation. Les élèves ont, par groupe, délimité des zones de 10 m² à l’aide d’un double décamètre ; à l’intérieur de cette zone, il s’agit de, repérer arbres morts debout, couchés, les mesurer et observer les espèces vivantes se développant sur ces bois morts. Le tout étant recensé sur un livret.
Cet après-midi, par groupe :
- observation d’un sol forestier et de la faune qui le peuple,
- rédaction des conclusions par nos élèves pour vérifier ou non leurs hypothèses de départ, grâce à leurs observations et investigations de ces derniers jours, afin de répondre à la problématique.
Nous devrions regagner le centre vers 17h30 pour une soirée plus reposante ; la fatigue de milieu de séjour commence en effet à se faire ressentir même si les élèves restent motivés et agréables.
Demain, intervention pour valoriser le travail accompli depuis le début de la semaine et activité qui va permettre de comparer le milieu forestier et celui de la plaine qui le jouxte.