A la découverte des plantes sauvages !

publié le 15/05/2017,
par  Fredérique Barbareau

Le mardi 11 avril,les CM2 de l’’école de Mougon ont été accueillis par les 6èmeA au collège de Prahecq pour une journée d’investigation et de recherche autour de la problématique " Le maintien d’une diversité de plantes sauvages aux alentours et dans le potager favorise-t-il la qualité et la quantité de sa production alimentaire ?".
Deux ateliers ont été mis en place pour cette journée et les groupes mixés pour favoriser une réflexion commune des deux classes autour de la problématique choisie.
Les élèves ont rencontré Katia de l’association "Les jardins d’Isis" avec laquelle ils sont d’abord partis à la découverte des plantes sauvages autour du collège ; Les élèves vous racontent : " Nous avons ramassé des orties, du plantain, des pâquerettes, des pissenlits et des fleurs de coucou" ; "Nous sommes ensuite revenus au collège pour fabriquer des recettes à partir de ces plantes sauvages" ; "Soupe et pesto d’ortie, crème de fleurs de coucou, mile de pissenlit sont les recettes culinaires que nous avons élaborées avec Katia" ; "Nous avons aussi préparé dans des bocaux des macérations de fleurs de pâquerettes et feuilles de plantain pour faire plus tard des baumes".
Ce premier atelier a permis aux élèves de reconnaitre les plantes sauvages de leur univers et surtout d’apprendre que loin d’être des mauvaises herbes comme elles sont souvent appelées au jardin, elles peuvent devenir un plaisir pour nos papilles ; ils n’ont pas rechigné à goûter la soupe ou le pesto d’ortie et ont adoré la crème de coucou, quant au miel de pissenlit n’en parlons pas !
Le deuxième atelier proposé ce jour-là était articulé autour d’un dossier documentaire composé de deux extraits de films et de fiches issues du manuel "le poireau préfère les fraises" et d’un manuel sur la permaculture. Les élèves avaient à répondre à une petite série de questions leur permettant de comprendre le rôle des plantes sauvages au jardin.
Voici quelques unes de leurs conclusions après ce travail d’investigation : "En fait, les plantes sauvages nous sont très utiles pour beaucoup de choses" " Certaines plantes sauvages sont bonnes pour le potager et peuvent servir de remède contre la maladie" ; "Elles servent d’engrais naturel et fortifient les plants au jardin" ; " Elles remplacent les produits chimiques car elles peuvent soigner certaines maladies au potager" ; "Elles éloignent certains insectes : on dit qu’elles sont insectifuges" ; " Et comme les produits chimiques seront interdits en 2019, les plantes sauvages pourront les remplacer" ; "Elles sont des remèdes naturels et sont donc bonnes pour la santé du potager et notre santé !" ; "Les plantes sauvages utilisées au jardin sont l’ortie, la consoude, l’achillée millefeuille, l’ail, l’osier ..." ; "On en fait des purins ou des tisanes".
Loin d’être des mauvaises herbes, les plantes sauvages si on apprend à les reconnaitre peuvent donc devenir pour nos potagers de véritables alliées !

Katia est revenue nous voir mardi 9 mai dans l’après-midi pour fabriquer nos fameux baumes (le baume de plantain sera très utile pour toutes les piqûres) et surtout les fameux purins d’ortie et de consoude" !

Notre affiche ECORCE est maintenant terminée et nous nous préparons à présenter notre travail aux autres classes le vendredi 2 juin à Chizé. Les élèves de CM2 ont déjà commencé à réfléchir à un scénario que nous peaufinerons en classe.

 ;