Le TBI ... un tableau pas comme les autres publié le 30/12/2008  - mis à jour le 03/04/2011

II-Témoignages

  1. Témoignages d’enseignants
     Visionnage d’une vidéo parmi 3 vidéos de l’Agence Nationale des Usages des TICE et 1 vidéo d’Educnet sur l’utilisation du TBI. Les 4 vidéos sont les suivantes :
  2. Témoignages d’élèves
    • Enquête auprès d’élèves du collège du Val du Gy qui ont utilisé le TBI avec leur professeur de Mathématiques M. Ostenne.
      Il en ressort que 91% des élèves préfèrent utiliser le TNI pour aller au tableau, 91% préfèrent la correction avec un TNI et 67% des élèves ont l’impression d’être plus attentifs à ce qui est fait au tableau avec le TNI. Enfin, 73% trouvent que l’utilisation des logiciels est plus parlante et 57% estiment en faire un meilleur usage mais 75% disent ne pas réexploiter.
    • Interview d’un élève du collège Antoine Delafont de Montmoreau lors du salon de l’Education en novembre 2008.
      Il explique l’intérêt qu’il trouve à l’utisation du TBI : les craies ne crissent pas au tableau, on peut étirer une page sans avoir besoin de se pencher, c’est ludique et enfin, grâce au cahier de texte électronique on peut avoir accès au cours ce qui peut aider.
    • Au collège Louis Pergaud de Sainte-Sévère sur Indre, dans la rubrique « TBI », les élèves délégués, lors du dernier Conseil d’Administration de l’établissement se sont faits l’écho du désir de leurs camarades de voir d’autres salles équipées de TBI, suite à une enquête.
  3. Ce qu’en dit la recherche ?

 Lors de l’enquête sur « les usages de tableaux blancs interactifs dans l’enseignement primaire » (juin 2005) auprès de 300 enseignants, il en ressort que :

    • 98 % pensent que l’usage du TBI a un impact sur l’attention des élèves ;
    • 90 % pensent que l’usage du TBI a un impact sur la motivation des élèves ;
    • 80% pensent que l’usage du TBI a un impact sur la qualité de l’enseignement.

 Une étude pédopsychiatre de 1989 (Emmanuel Pasquier) conclut qu’on retient 10% de ce que l’on lit et 90% de ce que l’on fait.

 Aucune étude rigoureuse ne décrit l’impact du TBI sur l’apprentissage ou l’interaction en classe. Certes une meilleure concentration est souvent constatée mais aucun lien n’a été fait avec l’amélioration des résultats.

 Au Royaume-Uni, l’étude Becta (2003) montre que de meilleurs résultats ont été constatés pour les élèves ayant dans leur classe en TBI mais qu’ensuite les résultats s’équilibrent. 70% des enseignants estiment avoir changé la structure de leur cours et 98% que leur charge de travail a augmenté. Au niveau des élèves, 67% pensent que le TBI aide à l’apprentissage et une même proportion que le cours et plus vivant.

 L’étude menée par le laboratoire de recherche ERT34 dans le cadre du projet PrimTICE (février 2006) précise que les principaux usages sont :

    • De motiver les élèves pour les activités scolaires. (92%)
    • D’évaluer les compétences et savoir-faire en informatique (80%)
    • De gérer l’hétérogénéité du groupe classe (60%)
    • D’intégrer certains élèves peu participatifs (70%)
    • De sensibiliser les élèves au multimédia (75%)
Documents joints
un document Plan stage (PDF de 51.9 ko)
un document Exercices (PDF de 161.4 ko)
un document Consignes (PDF de 264.6 ko)
un document Observation (PDF de 51.3 ko)
un document Grille B2i (PDF de 59.9 ko)