Des grilles du Sénat au Festival photographique publié le 23/05/2018

Pour sa huitième édition, l’association organisatrice du Festival photographique de Moncoutant sort le grand jeu en renouant avec le titre “ Visages du Monde ”. Ouverture le 17 juin.

A quelques semaines de son ouverture le 17 juin, le président James Pétraud et son équipe viennent de boucler la sélection 2018 du Festival photographique de Moncoutant. Reste à peaufiner la scénographie dans le même esprit des lieux, en extérieur et en galeries.
Le retour au thème « Visages du monde » offrira un programme novateur et varié. « Notre objectif n’est pas de nous enfermer dans un thème mais d’offrir une variété à un large public, passionnant toujours les férus amateurs de photo, se déplaçant souvent de très loin », explique James Pétraud en citant l’exemple de « ce groupe de camping-caristes et photographes toulousains qui ont fait spécialement le déplacement » et en soulignant que « le festival alimente régulièrement les colonnes des plus grands magazines photo, classant Moncoutant parmi les plus grands en France ».
Plus de 320 photos exposées Ce huitième festival offrira la plus grande diversité, puisque ce ne seront pas moins de 320 photos qui seront exposées (135 sur dibonds et 20 formats XXL en extérieur, 136 en galeries, plus colonnes et photos des écoles), le plus grand nombre jamais présenté.
Cette année, Michel Rawicki est l’invité d’honneur avec 48 clichés sur « L’appel du froid » dans la superbe galerie du Chai d’Abel. James Pétraud se félicite d’avoir décroché ce magnifique reportage fait au Groënland, en Sibérie et en Oural. Ses photos à couper le souffle ont déjà fait l’objet d’une exposition sur les grilles du jardin du Luxembourg à Paris en 2016.
Autre grand invité, Éric Tourneret, photographe reporter (aussi primé sur les grilles du Sénat) spécialiste mondial des abeilles. Il exposera « Le miel des Intouchables » dans le parc du château et animera une conférence photo et vidéo « Les routes du miel » le 15 juin, dans l’amphi de Pescalis, pour évoquer le cas actuel de la survie des abeilles et des conséquences sur la vie de certaines populations.
Enfin, Greg Lecoeur, le top mondial dans son domaine nature, exposera « L’appel de la mer » et Danielle Dupré « Calligraphies de terre et d’eau ». Déjà plébiscité en 2013 avec ses collections « Jazz in Marciac » et « India », Didier Jallais, photographe choletais accrédité du festival de jazz de Marciac, renouera avec Moncoutant sur les grilles du château avec « Couleur jazz ».
En collaboration avec 29 commerces moncoutantais, un jeu concours expo en vitrines sera organisé avec la participation du photographe François Dourlen.
Les photographes : Michel Rawicki (« L’Appel du froid »), Éric Tourneret (« Le miel des Intouchables »), Greg Lecoeur (« L’appel de la mer »), Danielle Dupré (« Calligraphies de terre et d’eau »), Luc Perrot (« Réunion astrale »), François Dourlen (« Réalité revisitée »), Steeve Ekomie (« Jeux de lumières »), Clotilde Menanteau (« Rêves de gouttes »), Didier Jallais (« Couleur jazz ») le collectif Arsip (Spéléologie à La Pierre-Saint-Martin), Martine Lévesque, Tristan Bessière et Albert Montanier.

La Nouvelle République

Les scolaires dans le coup

Un brillant projet scolaire sera exposé sur les grilles du collège Jacques-Prévert. Avec le soutien de l’Éducation nationale et du Réseau Canopé, la classe de 6e B du collège a travaillé sur un projet intitulé « Des clics et des classes » durant plusieurs mois. Pilotés par Ophélie Ballon, professeur d’arts plastiques, accompagnés par Thierry Bonnaudet, expert photographe, les élèves ont pu échanger avec une classe de CM1 du Cap, en Afrique du Sud. Ils ont été amenés avec leurs enseignants respectifs à percevoir différemment ce qui les entoure grâce à la photographie. Le Festival exposera les 14 tirages des élèves qui seront aussi présentées aux « Rencontres » d’Arles de juillet à septembre.