Au théâtre ce soir ! publié le 25/05/2012  - mis à jour le 31/05/2012

Vendredi 11 mai 2012, à 20h 30, c’est dans l’écrin rouge du petit théâtre, à Jonzac, que des élèves du collège ont brillamment joué la comédie pour conclure en beauté une pleine année de travail. Le spectacle en deux parties réunissait 7 élève de quatrième et la classe de 3e DP6, accompagnée d’élèves de la classe d’Ulis A, classe qui a créé pour ses camarades de 3e de très beaux masques africains.

[|"Faut qu’on parle !"|]

Derrière ce titre péremptoire se cachaient les sketches de 7 filles élèves de 4e qui ont travaillé sur les addictions sous la houlette de Sandrine Médard, infirmière, de Gérard Mouche, conseiller principal d’éducation et de Cécile Bayle pour l’écriture et la mise en scène. Après avoir récolté avis, sentiments et répliques personnels en interrogeant les élèves au collège ou les passants dans la rue, les élèves ont écrit leurs textes sur les différentes dépendances dont souffre notre société : alcool, drogue, médicaments, apparence et look, objets électroniques mais aussi sur les troubles vécus par la jeunesse en particulier (boulimie, anorexie, dépression jusqu’au suicide). Tous sujets traités avec humour, en particulier la dépendance au sexe chorégraphiée sur la chanson de Philippe Katerine "J’aime tes fesses" ! Un première partie réjouissante et sérieuse où les élèves ont démontré qu’on pouvait être conscients des réalités et optimistes à la fois.

En deuxième partie de soirée, les 3e DP6 ont présenté le spectacle issu d’un projet pluridisciplinaire sur lequel ils travaillent depuis septembre 2011.

Spectacle éclectique mêlant comédie, technique du théâtre d’ombres chinoises, chant, danse et pratique des percussions, sur le thème de la vie de grands savants puis de la condition des Noirs dans l’Histoire : esclavage, traite des Noirs, libertés civiques des Noirs Américains. Après la lecture de la nouvelle de Mérimée "Tamango", les élèves ont écrit un texte sur la condition noire et joué leur création sur scène. Un voyage dans le temps et un rappel des droits humains élémentaires qu’ils ont su défendre avec l’aide de leurs professeurs.

Impression

  Imprimer
  L'article au format pdf

Auteur

 documentaliste

Partager

     

Dans la même rubrique

 Candide
 La Cantatrice chauve
12