Rencontre avec l’autrice de la série d’anticipation Les Porteurs, publié le 07/03/2020

La classe de 3F a rencontré Cat Kueva, mercredi 5 février 2020, autrice de la série Les Porteurs, aux Editions Thierry Magnier, 2017, 2019, dystopie sur le genre, la bioéthique et la privatisation du vivant.

Dans un premier temps, après avoir été présentée par une étudiante en Lettres et Langues de l’Université de poitiers, l’autrice, qui est aussi spécialiste de la création interactive, scénariste et développeuse de jeux vidéo, a proposé à la classe un jeu de rôles soulevant des questions dignes d’un Comité de bioéthique et dont le fil rouge était : Une vie en vaut-elle une autre ?
Comment prend-on des décisions ? Quelles valeurs prévalent ? Quelle est la valeur de l’abstention ? Chacun a pu, en se prenant au jeu, s’interroger sur ces notions, débattre, argumenter sur ce qu’est la culpabilité, le dilemme ou la conscience individuelle.

cat_kueva

Dans un second temps, les questions relatives au roman Les Porteurs, ont été soulevées. Et si je devais, comme les personnages du roman, avoir à choisir mon sexe ? Que signifie être femme ou homme dans la société ?

Au final, un moment riche en partage sous le regard bienveillant et éclairé d’une autrice que plus d’un élève se promet en sortant, d’aller découvrir.
Les applaudissements spontanés à la fin de la séance ont montré combien ils avaient été touchés et intéressés.
Merci , à Cat Kueva et au Festival Bruits de langues d’avoir permis cette rencontre.

Mots d’ élèves
« Je pouvais observer tous les visages attentifs. Tout le monde semblait intéressé et intrigué. … Malgré des réponses qui paraissaient fausses, Cat Kueva nous faisait comprendre qu’il n’y a pas de fausses réponses et que chaque personne mérite d’être écoutée. »
« Cat Kueva nous a posé des dilemmes très compliqués et j’ai pris conscience de certaines choses. On a parlé de choses dont on ne parle presque jamais et qui sont importantes. Je retiens que c’est important de débattre et qu’on ne connaît pas vraiment la pensée de ses camarades et là c’était l’occasion de découvrir des personnes de la classe. » ,« Toute la classe était investie dans les débats et c’est assez rare ». « Ces rencontres où on parle des orientations sexuelles, de l’égalité homme femme permet d’élargir l’esprit de la société. »

Impression

  Imprimer
  L'article au format pdf

Auteur

 Vanessa Régnier

Partager

     

Dans la même rubrique

 Rencontre avec l’autrice de la série d’anticipation Les Porteurs,
 Concours de dictée
 Le « Speed-booking » des 5C et 5F
 QUAND LE LP2i RENCONTRE LE COLLEGE JEAN MOULIN …
 UNE JOURNEE THEATRALE POUR REFLECHIR…
 DEUX HEURES DE POESIE…
 La semaine du conte