Spectacle "Mes ancêtres les Gaulois" pour les élèves de 3° aux Carmes publié le 12/03/2020

Ce matin, tous les élèves de 3ème se rendent à la salle de spectacle de La Rochefoucauld LesCarmes afin d’assister au spectacle "Mes ancêtres les Gaulois".

À la manière d’une enquête historique sensible, imaginaire et politique, Nicolas Bonneau souhaite interroger notre « roman national ». Il remonte le cours de son histoire personnelle à travers son arbre généalogique à partir de Pierre Bonneau, né en 1875, à Germond, dans les Deux-Sèvres. Avec Nicolas Marjault à l’écriture et à la mise en scène, ensemble, ils se posent et nous posent la question doublement trouble de l’identité personnelle et de celle de la France. Et aujourd’hui, quelle place pour le récit national ? Est-il européen ? Est-il mondialisé ? Faut-il un récit rempli de héros pour qu’un peuple puisse exister ? Dans la continuité de son travail autour de la mémoire collective, Nicolas Bonneau souhaite cultiver sa place de conteur et de passeur entre petite et grande Histoire.

Le projet : raconter l’envers du récit national
Il s’agit de se plonger dans le récit national français, tel qu’il a été construit, fabriqué, réinventé depuis le XIX° siècle pour créer une entité nationale française et ainsi assurer la cohérence et l’unité de la nation de la République française. Le statut de l’Histoire de France est paradoxal. D’un côté, la légende, la mythologie nationale consacrée par l’école, une succession chronologique organisée autour des grands événements et des grands personnages et qui façonnent notre vision du passé. De l’autre, une Histoire nouvelle, de recherche, qui pose un regard distancié sur cette façon de raconter l’Histoire, avec de multiples exemples qui remettent en cause la façon dont depuis plus d’un siècle, on impose aux français une mémoire collective nationaliste.
C’est cet envers du décor, cette construction mensongère que Nicolas Bonneau souhaite raconter à la manière d’un cours d’Histoire ludique et revisité, d’une enquête racontant l’histoire d’un ancêtre dont il ne connait rien mais dont il imagine la vie quotidienne depuis le début du XIX siècle, au moment justement où le récit national tel que nous le connaissons aujourd’hui se met en place. Pour cela, il s’appuiera sur des rencontres avec des historiens et sur des planches historiques dessinées des années 60 mettant en scène dates et personnages.

Impression

  Imprimer
  L'article au format pdf

Auteur

 Secrétariat

Partager

     

Dans la même rubrique

 Spectacle "Mes ancêtres les Gaulois" pour les élèves de 3° aux Carmes
 Rencontre avec l'autrice Claire Renaud
 Prix des Incorruptibles : intervention de Claire Renaud
 Programmation des Carmes à venir