Article Nouvelle République du 10 Juillet 2020 : Châtellerault : au collège Jean-Macé, la station spatiale internationale en point de mire publié le 10/07/2020

article_nr_10-07-2020
5f07b8b9618367d1188b4731

Le collège Jean-Macé s’est fixé un objectif un peu fou pour l’année 2020-2021 : participer au projet Ariss et ainsi entrer en communication avec la station spatiale internationale, et peut-être Thomas Pesquet.
Ariss (Amateur radio on the international space station, en français les radioamateurs à bord de la station spatiale internationale) : le projet fait rêver.

Il s’agit de permettre à des collégiens et écoliers d’entrer en communication avec la station spatiale et notamment Thomas Pesquet. Après un premier séjour dans l’espace en 2016-2017, l’astronaute français doit en effet rejoindre l’ISS début 2021.

Mission « Objectif Jean-Macé »

Sollicités par l’association des radios amateurs de Châtellerault (1), les enseignants et la direction du collège Jean-Macé ont répondu avec enthousiasme à l’appel de l’espace.
Pilotés par Marie Krebs, professeure documentaliste, et Hervé Pérochon, professeur de mathématiques, tous les enseignants du collège ont planché sur le dossier pour permettre à Jean-Macé d’être retenu et entrer en contact avec la station spatiale internationale l’année prochaine.
Il a fallu reprendre les programmes pour les orienter vers des activités spatiales ; en sciences mais aussi en français, mathématiques, langues, EPS, histoire-géo, musique, arts plastiques… L’idée : rassembler tout le collège autour d’un projet ambitieux et commune.
L’année sera rythmée d’actions ponctuelles mais également de notions plus techniques autour de l’espace. La mission « Objectif Jean Macé » permettrait également de découvrir les métiers de l’aérospatial et de comprendre la communication satellitaire.
La principale, Guylaine Miralles, explique que ce projet peut « valoriser » le collège ainsi que l’école du secteur (Herriot, qui va être partie prenante), et au-delà le quartier de Châteauneuf à Châtellerault. « Il est important de saisir cette opportunité pour susciter l’ambition chez nos collégiens et leurs familles et pourquoi pas des vocations dans les domaines scientifiques et techniques… Nos jeunes ont du talent, offrons-leur le Cosmos ! »
Pour les enseignants, un beau challenge s’annonce. « C’est une chance de pouvoir communiquer avec un astronaute, confie Hervé Pérochon. 500 personnes seulement sont parties dans l’espace. Poser en direct des questions à l’une d’elles, c’est un peu à notre niveau participer à la prochaine conquête de Mars. »
Ce projet repose en grande partie sur l’expertise et les compétences des radios amateurs de Châtellerault, qui devront assurer la partie technique lors du contact avec la station spatiale pour permettre aux collégiens et écoliers de poser leurs questions.

Réponse en octobre

Le dossier sera déposé, en anglais, tout début septembre, pour une réponse en octobre. Croisons les doigts, mais au collège Jean-Macé, on a déjà la tête dans les étoiles.
(1) Représentée par Antoine Lopez, président (indicatif radioamateur F1FZC), Joël Tissot (F4IKA) et Christophe Bihin, secrétaire de l’association et chef cuisinier du collège Jean-Macé (F4FHR).

Mme Valérie Mériau

Impression

  Imprimer
  L'article au format pdf

Auteur

 Mme Mériau

Partager

     

Dans la même rubrique

 Article Nouvelle République du 10 Juillet 2020 : Châtellerault : au collège Jean-Macé, la station spatiale internationale en point de mire
 Projet ARISS