Festival du film court d’Angoulême publié le 11/04/2019

Jeudi 11 avril 2019, nous sommes allés voir des courts-métrages à l’Espace Franquin à Angoulême.
Le festival du film court d’Angoulême a débuté le mercredi 10 avril et se terminera le samedi 13 avril.
Nous avons regardé 6 courts-métrages puis nous avons voté pour choisir le film que nous avons préféré. Chaque collégien a voté pour son film préféré.
Ensuite, nous avons parlé sur les différents films.
Avant les 6 courts- métrages, nous avons regardé un court métrage de 1906 de Alice Guy. C’est la première femme réalisatrice. Son film est en noir et blanc et muet.

Les 6 courts -métrages :

 A l’intérieur :

a_l_interieur

on voit une alien qui cherche une sortie. On a l’impression qu’elle est dans une grotte, sous terre, sur des racines. On découvre seulement à la fin qu’elle était dans une éponge.

 M. Anderson :

m

Auguste Loiseau vient préparer M. Anderson qui est mort. La fille de M. Anderson aide M. Loiseau à habiller, à préparer son père. M. Loiseau voulait maquiller M. Anderson, pour le rendre comme sur la photo (souriant) mais en fait c’est la fille qui a maquillé son père et elle l’a bien réussi.

 la farandole des amoureux :

farandole

ce film parlait de 2 amoureuses mais il y avait 2 hommes qui étaient jaloux et qui ont cherché à les séparer.

 Thermostat 6 :
ce film parlait d’une famille autour d’un bon repas. Il y avait une fuite d’eau au plafond, la jeune fille
de la famille s’inquiétait et elle cherchait à réparer cette fuite alors que les autres membres de la famille continuaient de manger et se moquaient de la fuite. En fait, ce film parlait du climat et surtout du réchauffement climatique.

 Dispersion :

dispersion

un monsieur prépare la cérémonie pour l’enterrement de sa mère mais il s’adresse à une sorte d’ordinateur, il n’a même le temps de parler que la machine arrête la cérémonie.

 Mort aux codes :

mort_aux_codes

le SAMU est appelé car un homme fait un arrêt cardiaque, mais les ambulanciers n’arrivent pas à l’appartement parce qu’il y a plein de codes ( à la grille, à l’interphone, à l’ascenseur et à l’escalier). Finalement, ils arrivent à l’appartement mais l’homme est décédé.

Les collégiens ont choisi le dernier film : « Mort aux codes », « M. Anderson » est arrivé deuxième à 2 points du premier film.

Les ULIS