NON AU HARCÈLEMENT ! publié le 22/06/2021

La première étape du projet "Non au harcèlement" s'achève. Le travail réalisé par le groupe de 13 élèves volontaires est de qualité : un court métrage où certes les mots sont forts mais ils reflètent parfaitement bien ce que beaucoup de jeunes doivent supporter dans les nombreuse formes de harcèlement. Découvrez en exclusivité leur réalisation !

Cette année, nous avons mis l’accent sur le cyberharcèlement qui trouve son origine dans l’environnement privé des élèves et se poursuit en milieu scolaire.
Le 15 juin, nous avons convié ces élèves pour la projection de leur court métrage et à un échange sur l’affiche, le deuxième support de communication réalisé. Cette dernière est particulièrement marquante. Elle dénonce la pire conséquence du cyberharcèlement.

Pour visionner cette vidéo, merci de cliquer sur le lien suivant : https://youtu.be/LUav6adoJAQ

À l’issue de cette heure, nos élèves ont reçu une récompense pour les remercier de s’être investis et d’avoir déposé à Félix Gaillard la première pierre du projet. La plus belle des récompenses étant que le court métrage et l’affiche serviront dès la rentrée 2021 de supports de formation et d’information pour les classes de la 6e à la 3e, ainsi que pour les parents, afin d’attirer leur attention sur les dangers des réseaux sociaux lorsqu’ils ne sont pas contrôlés.

Bravo et merci à nos élèves ainsi qu’aux étudiants de l’IUT d’Angoulême qui ont aussi participé activement à la mise en forme des supports.

Ce fut une belle expérience avec des nombreuses émotions partagées pour souligner ensemble les mots et les actes qui peuvent détruire les victimes de harcèlement. L’année prochaine, le projet se poursuivra avec une nouvelle équipe d’élèves volontaires pour poursuivre la lutte contre les différents types de harcèlement.

M. Rebillier

Impression

  Imprimer
  L'article au format pdf

Auteur

 Matthias BIHEL

Partager

     

Dans la même rubrique

 La Fresque du Climat
 NON AU HARCÈLEMENT !
 Un air de printemps au collège avec la "Classe verte" !