LA CRYPTE

Claudio Parmiggiani
publié le 20/11/2012, mis à jour le 23/11/2012,
par  D.Jarty/N. Proteau Coudert/I. Dupont/I.Rique-Lurbet

un document essai (BMP de 927.1 ko)

[*Biographie :*]

Claudio Parmiggiani est né en 1943 à Luzzara en Italie. Il crée des installations.

« Je ne me suis jamais senti « artiste » ; je me suis toujours senti homme, dans la nécessité
élémentaire mais vitale aussi de peupler mes yeux d’images, de pures images, d’inventer
des images. Des images qui ont le pouvoir de transmettre cette force qui sert à donner un
sens à l’art, du moins au mien, à donner un sens aux jours, qui servent à résister, à vivre et
qui permettent de moins souffrir »
(Extrait d’un entretien publié in cat. Parme ; version développée avec D. Biasin d’un entretien avec E. Mondello diffusé le 17
septembre 1995 par RAI3).

Lieu de conservation :

La crypte est crée en 1994 au Musée d’art contemporain de Genève. C’est un espace construit dans le musée.

Qu’est-ce qu’une crypte ?

Une crypte est un caveau souterrain servant de tombeau dans les églises.

Impressions et descriptions :

Pour entrer dans la crypte, il faut se baisser. A l’intérieur, il n’y a aucune ouverture, ni aucune source de lumière. Nous sommes dans l’oeuvre. Après que nos yeux se soient habitués à la pénombre, des traces de mains apparaissent, elles sont d’une couleur plutôt rouge cuivré. On se sent oppressé, il n’y a pas d’issue, il n’y a que les traces de mains. Ces traces semblent être celles des personnes mortes ayant été enterrées dans cette crypte mais aussi un signe du passé pour montrer qu’il ne faut pas oublier. Elles montrent un signe de vie.

Cette œuvre montre le souvenir des gens qui ont vécu et qui sont présents autour de nous dans la crypte.

Impressions et expériences personnelles :

Chez mes grands parents, j’ai ouvert une boîte dans laquelle se trouvaient des photos en noir et blanc. J’ai leur ai demandé qui était sur ces images, on a retracé la vie de ces personnes. Voir ces traces du passé fait revivre les gens devant nous comme ils étaient avant. Le titre de cette oeuvre pourrait être : "ne pas les oublier."

Cyrielle 3E


Navigation

Articles de la rubrique