(BAROQUE) Voix de la musique baroque

publié le 19/01/2009, mis à jour le 17/10/2012,
par  M.PLOQUIN

• Les styles vocaux en soliste :

La voix de soliste est associée au style de l’opéra dans lequel on distingue 2 façons de chanter :
- L’une proche de la voix parlée où les paroles restent intelligibles, sans répétition de texte, dans un registre médium et en respectant le syllabisme c’est à dire une syllabe par note chantée : c’est le Récit ou Récitatif dans lequel l’accompagnement instrumental n’intervient que pour les ponctuations du texte ou quelques accords de soutien.
- Dans la deuxième façon de faire, la voix apparait vraiment émancipée de sa condition parlée et est parfois traitée comme un instrument soliste dans un concerto, avec brio. La narration s’arrête le plus souvent pour privilégier l’expression intérieure par le chant. Cela donne lieu à des répétitions mélodiques, à des vocalises ou des mélodies assez virtuoses qui sont à l’opposé du naturel de la voix parlée. On parle alors d’Air ou Aria de soliste.

Exemple de "Récit" ou "Récitatif" :

• Les styles de composition pour le chœur :

La polyphonie est souvent à 4 voix reprenant les registres de la voix humaine. Du plus aigu au plus grave : Soprano Alto (femmes) Ténor Basse (hommes). Parfois la polyphonie peut être à 5 voix ou plus, et le chœur se dédoubler ("double chœur"). On distingue deux procédés de conception polyphonique :
- L’un "vertical" ou le chœur scande des accords plaqués successivement, on parle alors d’ homorythmie car chaque voix débite le même texte sur le même rythme. C’est le cas des célèbres "Chorals" harmonisés par Bach (exemple ci-dessous).

- L’autre est appelé Contrepoint ou style contrapuntique car chaque voix se complète indépendamment, venant se placer contre les autres au sein d’une polyphonie riche et mélangée. C’est dans ce contexte que les compositeurs aiment faire s’imiter et se répondre les voix entre elles, on parle alors d’imitations, de fugues ou de canons.

• Les genres vocaux de la musique baroque :

On distingue essentiellement 2 catégories suivant que la musique est religieuse ou non. On parle de musique Sacrée ou musique Profane.
- En musique Sacrée, on compose sur des textes latins de la liturgie ou des psaumes (prières) : messes, Te Deum, Gloria, etc..., mais aussi sur des textes en langue usuelle (cantates, passions ou Oratorios) qui sont des genres pour grand effectif vocal et instrumental où alternent des passages de solistes avec des passages en chœur. En ce qui concerne le répertoire sacré pour soliste on trouve des petites cantates ou des pièces originales comme les leçons de ténèbres.


- En musique profane, les compositeurs donnent surtout dans l’opéra ou ses dérivés (tragédie lyrique, comédie ballet) mais aussi dans le genre cantate profane, ou pièces originales. Là les solistes aussi bien que les chœurs y trouvent un espace de liberté pour donner cours à leur fantaisie, à leur sentiment voire à leur virtuosité (exemple Rameau "Indes galantes" - Vivaldi chanté par Bartoldi)


Même Air en suivant la partition :
voir aussi l’article traduit sur wikipédia
"Grizelda"


Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois