"La Belle Hélène"

De Jacques Offenbach
publié le 13/01/2009,
par  M.PLOQUIN

L’argument

Cette œuvre de divertissement caricature le récit d’Homère "L’illyade" dans lequel Pâris kidnappe Hélène la femme du roi Ménélas ce qui déclenche la fameuse guerre de Troie.
2 camps s’y opposent : SPARTES Ménélas (roi de Sparte), Achille (le guerrier quasi invincible), Agammemnon (le roi des rois), les 2 Ajax (des rois siamois) et TROIE Priam (roi de Troie), Pâris (son fils), Ulysse, etc...L’action se passe à Sparte et à Nauplie, avant le déclenchement des hostilités.

Acte I :

À Sparte, devant le temple de Jupiter

Ce jour-là, Hélène, l’épouse du roi Ménélas commente avec Calchas, le grand augure de Jupiter, l’affaire du mont Ida à la suite de laquelle Vénus a promis à Pâris, le fils du roi Priam, l’amour de la plus belle femme du monde.

Mais la plus belle femme du monde n’est autre, personne ne l’ignore, qu’Hélène, la belle Hélène ! Aussi, cette dernière rejette à l’avance sur la Fatalité la responsabilité des conséquences de cette promesse de la déesse.

Pâris survient et se fait reconnaître de Calchas, en lui recommandant de préserver son incognito. Il lui remet un message de Vénus, et l’augure se met à sa disposition pour l’aider à conquérir Hélène. Cette dernière fait la connaissance de Pâris, qui se fait passer pour un berger. La reine ne cache pas l’admiration que lui inspire ce beau jeune homme.

Voici le cortège des rois qui s’avance : les deux Ajax, le bouillant Achille, Ménélas, le roi de Sparte et Agamemnon, le roi des rois.

Pâris gagne le concours d’intelligence organisé par Agamemnon. Il dévoile alors son identité. Les rois sont soulagés d’avoir été vaincus par quelqu’un de leur rang. Hélène est troublée, très troublée. Ménélas invite Pâris à dîner, mais ce n’est pas suffisant et le jeune homme appelle Calchas à son secours.

L’augure consulte les dieux et annonce que Jupiter ordonne au roi Ménélas d’aller faire un séjour en Crète. Ménélas se fait un peu tirer l’oreille mais finit par accepter. Il part pour la Crète !

Acte II :

Le palais de Ménélas et d’Hélène

Pâris a le champ libre, mais Hélène lui résiste encore. La reine organise un grand jeu de l’oie auquel participent Agamemnon et sa suite. Calchas triche effrontément et se fait surprendre. Il raconte à Hélène ses malheurs. Celle-ci ne s’en soucie guère et lui demande de lui faire apparaître Pâris... en songe. Elle s’assoupit. Tandis que les rois soupent dans la galerie de Bacchus, Pâris est introduit auprès d’Hélène. La reine se réveille, tout en voulant se persuader qu’elle rêve encore. Elle tombe bientôt dans les bras de son soupirant mais…

Mais Ménélas survient et se met à protester de façon peu royale. Il prend tout le monde à témoin de son infortune. On essaie de lui démontrer qu’il y a un peu de sa faute dans cette affaire. On n’arrive tout de même pas à l’improviste chez sa femme au retour d’un voyage ! Mais Ménélas ne veut rien entendre.

Agamemnon se résout à congédier Pâris. Celui-ci se retire en jurant qu’il reviendra et qu’il enlèvera Hélène.

Acte III :

Sur la plage de Nauplie

Pour venger Pâris, Vénus a répandu dans tout Sparte une épidémie amoureuse. Le désordre s’est installé dans les ménages et dans les mœurs.

Hélène boude. Elle refuse de se justifier devant Ménélas. Agamemnon reproche à ce dernier son égoïsme ; il le conjure de sacrifier son honneur à l’intérêt du pays.

Ménélas a choisi un autre moyen pour calmer le courroux de Vénus. Il a écrit à Cythère pour demander la médiation du grand augure de la déesse. Calchas proteste contre la venue de ce concurrent.

La galère de Cythère fait son apparition. Pâris, méconnaissable sous son déguisement de grand augure, annonce le désir de la déesse : Hélène devra l’accompagner à Cythère où elle sacrifiera cent génisses blanches à Vénus. Heureux de s’en tirer à si bon compte, Ménélas accepte. Hélène, qui reconnaît Pâris, n’hésite pas et s’embarque sur l’esquif. Aussitôt que la galère a levé l’ancre, Pâris ôte sa fausse barbe et annonce à Ménélas qu’il emmène Hélène à Troie. La guerre de Troie aura bien lieu !

La partition
Ouverture Orchestrale :
Version1
Version 2 complète
Acte I : Introduction et chœur ; Chœur et Hélène "Amours divins" ; Chœur et Oreste "C’est Parthoénis et Léoena" puis "Au cabaret du labyrinthe" ; Air de Pâris "Au mont Ida" ; Marche des Rois de la Grèce (version amateur accompagnée à la guitare) ; Chœur "Gloire au berger victorieux", Hélène, ensemble et final I " Gloire ! gloire ! gloire au berger. "Pars pour la Crête"

Acte II : Entracte (orchestre) et chœur " O Reine, en ce jour " ; Invocation à Vénus (Hélène) ; Marche de l’oie ; Scène du jeu "Cessez Calchas" ; Duo Hélène-Pâris "Oui c’est un rêve" Version 2 ; "Un mari sage" (Hélène), valse et final II " A moi ! Rois de la Grèce, à moi ! "

Acte III : Entracte (orchestre), chœur et ronde d’Oreste "Vénus au fond de nos âmes" ; Couplets d’Hélène "Là vrai, je ne suis pas coupable" ; Trio patriotique (Agamemnon, Calchas, Ménélas) ; Chœur "La galère de Cythère", tyrolienne de Pâris "Soyez gais" ; Final III.


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois