Visite des 407 au lycée Valin

découverte d’une installation in-situ de l’artiste Anaïs Lelièvre
publié le 30/03/2018,
par  G.DUPONT

Cristal, installlation au lycée valin

Le 16 mars 2018, les 407 sont allés découvrir, au lycée Valin de La Rochelle, l’œuvre d’Anaïs Lelièvre, une installation in situ dans l’espace d’arts du lycée. Accueillis par Carine Gendre, animatrice culturelle et Laurence Saint-Martin, professeure d’arts plastiques, ils ont découvert les filières artistiques du lycée et le travail de l’artiste réalisé avec les lycéens. Trois élèves de première nous ont expliqué leur démarche et le travail d’impression qui occupe le hall d’entrée du lycée, réalisé avec l’artiste.
Quelques élèves ont photographié cette rencontre.
De retour en classe, dans le cadre du cours d’arts plastiques, ils ont analysé l’œuvre « Cristal » à partir d’un mot-clé lié à ce travail artistique.

"C’est une œuvre magnifique et très bien réalisée elle est en trois dimensions. L’installation est soignée et attire l’œil. Elle est grande et prend de l’espace.
On sent qu’il y a du mouvement, de la vie dans cette œuvre, elle représente quelque chose de vivant."
Mattéo et Alexandre

Le DESSIN dans l’œuvre d’Anaïs Lelièvre :

C’est une géode imprimée plus ou moins gros avec des rectangles représentant des cristaux. Le dessin est en volume, il prend l’espace et il se propage. Elle est partie d’un dessin et elle l’a reproduit en grands nombres.
Yan

Le dessin est mi abstrait mi figuratif. Le dessin originel part d’une géode (pierre de forme ronde et creuse, renfermant des cristaux) et l’artiste l’a imprimé de plus en plus grand pour donner l’impression qu’il y a une géode dans une géode dans une géode dans une géode... L’œuvre occupe tout l’espace en trois dimensions ce qui est inhabituel pour un dessin.
Pablo et Maxime


LE MOUVEMENT
dans l’œuvre d’Anaïs Lelièvre :

"On peut dire que c’est en mouvement car la forme principale est un cercle ce qui nous fait penser à une roue, une spirale.
L’œuvre se propage elle part de l’intérieur pour aller vers l’extérieur, on constate cela grâce au dégradé de couleurs (de valeurs) : « du plus clair au plus foncé » ainsi qu’aux formes qui s’éloignent de plus en plus.
On peut imaginer que les cubes tombent et fondent."
Louise et Romane

"Il y a un mouvement comme un effet d’optique dans un espace, rétréci mais long.
Le mouvement est aussi circulaire avec du relief. "
Killian et Titouan

"Dans l’œuvre « Cristal » d’Anaïs Lelièvre, on peut voir un effet d’optique, une spirale. Les différentes formes se montent dessus, il y a un dégradé de couleurs entre le noir et le blanc.
Lou et Rachel

Cette œuvre évoque le mouvement car on dirait que le centre part vers l’extérieur. Les blocs qui se trouvent devant, donnent l’impression qu’ils ont poussé dans la structure, comme s’ils étaient vivants. Elle a une forme de spirale, ce qui donne l’impression qu’elle bouge.
Elena

La PERCEPTION DE L’ESPACE dans l’œuvre d’Anaïs Lelièvre :

La perception est la façon, la manière avec laquelle on regarde une œuvre.
La façon dont on perçoit la création.
Anonyme

Anaïs Lelièvre a joué avec notre perception en imprimant les feuilles les plus près beaucoup plus grosses que les feuilles au centre de la composition qui elles sont toutes petites.
Ange

On perçoit la pièce comme très grande étant donné que l’artiste a joué sur la profondeur de l’œuvre. Au fond, elle a installé des petites formes qui, au fur et à mesure, deviennent plus grandes. On peut voir un dégradé de couleurs allant du plus clair au plus foncé qui accentue la profondeur de cette œuvre.
Maëlle et Julia

L’INSTALLATION dans l’œuvre d’Anaïs Lelièvre :

Anaïs Lelièvre a disposé dans cette salle d’exposition plusieurs boites en carton de tailles différentes. Elle y a collé plusieurs dessins d’une géode plus ou moins zoomée (agrandie ou rétrécie) pour représenter une géode dans une géode…Tout cela est collé à la patte à fixe ! Cette œuvre est « in situ » : elle est faite pour cet environnement, c’est à dire que si on la déplace elle n’aura plus la même apparence.
Marc

La MISE EN ABYME dans l’œuvre d’Anaïs Lelièvre :

On voit qu ‘il y a de la mise en abyme car il y a des images sur des images...
Guillaume et Rémi

On peut voir que la géode du début est multipliée sur l’installation, que l’on retrouve les cristaux en plus volumineux. On retrouve un centre général ce qui transforme l’installation en une image de la géode en plus grand et en trois dimensions. On retrouve le noir et le blanc (le noir représente la pierre et le blanc les cristaux). La mise en abyme est très importante elle est souvent là dans l’œuvre de l’artiste. Nous avons pensé que la sortie était très intéressante, nous avons pu découvrir les œuvres d’Anaïs LELIEVRE qui étaient très imposantes.
Mathilde et Manon

img_9217

Merci aux élèves pour leur travail et leurs photographies (Théo, Elena, Marc, Mélina et Tom)
Ici un article sur l’installation Cristal sur le site des Arts Plastiques de l’Académie de Poitiers

A suivre un article présentant les travaux des 407 qui ont, eux aussi, modifié la perception de l’espace du collège.


Portfolio

JPEG - 84.8 ko JPEG - 117.8 ko JPEG - 123.4 ko les 407 dans l'œuvre les lycéennes nous expliquent leur projet

Navigation

Articles de la rubrique

  • Visite des 407 au lycée Valin
  • ASSR