Conduite sous l’influence de stupéfiants (drogue)

publié le 14/12/2008,

Conduite sous l’influence de stupéfiants
(Loi du 03/02/03)

La prise de drogue, associée à la conduite, est dangereuse.
C’est un délit au même titre que la conduite sous influence de l’alcool.

La loi du 15/11/02 a rendu possible le dépistage sur les conducteurs impliqués dans un accident corporel, à l’initiative d’un officier de police judiciaire.

- Le dépistage se fait suite à un accident ou lors de certaines infractions et quand il y a soupçon de faire usage de stupéfiants.

- Le dépistage est fait sur le conducteur et l’accompagnateur de l’élève conducteur.

- C’est un test de dépistage urinaire (refus de test = délit) suivi d’une prise de sang si le test est positif ou le dépistage impossible.

Les traces de stupéfiants se détectent pendant plusieurs semaines après leur prise.

L’usage de stupéfiants associé à la conduite avec alcool constitue un délit punissable de deux ans de prison et de 9000 euros d’amende


Navigation

Articles de la rubrique

Liens incontournables