Devoir bilan fin 5e (début 4e)

L’affirmation de la monarchie absolue
publié le 03/09/2012,
par  S. Lancereau

Vers la Modernité (XVe – XVIIe siècles)

L’AFFIRMATION DE LA MONARCHIE ABSOLUE

• Introduction

François Ier (1515-1547) affirme le pouvoir royal (Chambord) et unifie le royaume (rattachement de la Bretagne en 1532, usage du Français par l’ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539). Menacée par les Habsbourg (Charles Quint) et ne parvenant pas à stopper le développement du calvinisme, la monarchie française va être déstabilisée après la mort accidentelle de Henri II (1547-1559).

PBQ  : Comment la monarchie française parvient-elle à surmonter les conflits (XVIe siècle) et à s’imposer (XVIIe siècle) ?

Fiche Bilan

• I. 1559-1598 : L’AFFAIBLISSEMENT DE LA MONARCHIE

• 1) Conflits religieux et monarchie ébranlée

Deux camps s’affrontent :
- les protestants (huguenots) veulent pratiquer librement leur religion (nombreux édits royaux) mais
- les catholiques sont hostiles à l’existence du calvinisme au nom du principe « Un roi, une loi, une foi ».

Cette opposition menace l’unité religieuse du royaume.

  • 1er mars 1562 : Massacre de protestants à Wassy par le Duc de Guise.
  • 29-30 septembre 1567 : Michelade ; jusqu’à 200 catholiques massacrés par les protestants à Nîmes.
  • 24-25 août 1572 : La Saint Barthélemy ; 3000 protestants massacrés par les catholiques à Paris, sur incitations de Charles IX et Catherine de Médicis.

• 2) Henri IV ou la refondation monarchique

Comment Henri IV met-il fin aux guerres de religions et rétablit-il l’autorité du roi ?

Dans la seconde moitié du XVIe siècle, le pouvoir royal est très affaibli, notamment en raison des guerres de religions (1562-1598) qui opposent les Huguenots, dirigés par Henri de Navarre, aux Catholiques, réunis dans la Ligue* et soutenus par l’Espagne. Ils s’affrontent lors de batailles ou de massacres : Wassy en 1562, Michelade en 1567 ou Saint-Barthélemy en 1572. Ils se disputent l’appui des rois Charles IX (1560-1574) ou Henri III (1574-1589) et de leur mère Catherine de Médicis, impuissants à imposer la paix.

En 1589, Henri de Navarre, protestant, succède à Henri III assassiné par un moine fanatique. Henri IV (1589-1610) doit battre les armées de la Ligue (Ivry en 1590). Il rallie à lui les sujets catholiques en abjurant* le protestantisme en 1593. Sacré roi à Chartres, il rentre victorieux dans Paris en 1594.
Par ses victoires, il met alors fin à 35 années de guerres de religion. En 1598, il impose, notamment au Parlement* de Paris, l’Édit de Nantes : la liberté de culte est reconnue aux protestants sous conditions dans certaines villes (places de sûreté). L’autorité royale est alors rétablie.

• II. LOUIS XIV : APOGÉE DE LA MONARCHIE ABSOLUE

• 1) Le renforcement du pouvoir royal

Lorsque Henri IV meurt en 1610, son fils Louis XIII n’a que 9 ans. Sa mère, Marie de Médicis, assure la régence*, mais est contestée. Nommé Premier ministre par le roi en 1624, le cardinal de Richelieu finit par briser l’opposition protestante et réduit la noblesse à l’obéissance. Louis XIII meurt en 1643. Son fils, Louis XIV n’a pas 5 ans. Pendant cette nouvelle régence*, menée par Anne d’Autriche et le cardinal Mazarin, éclate la révolte de la Fronde (1648-1653) : le Parlement* de Paris puis les princes échouent à limiter le pouvoir royal. A la mort de Mazarin, en 1661, Louis XIV décide de gouverner seul  : c’est le début d’un règne personnel de 54 ans (1661-1715), pendant lequel la monarchie absolue sera à son apogée.

• 2) Louis XIV, monarque absolu et de droit divin

Louis XIV par H. Rigaud, 1701

Louis XIV gouverne au nom de Dieu : désobéir au roi, c’est désobéir à Dieu. Le roi tient son pouvoir de Dieu : c’est une monarchie de droit divin*.
Il exerce un pouvoir total : c’est une monarchie absolue*.
Monarque absolu et de droit divin, son pouvoir n’est pas sans limite : il doit respecter les commandements de l’Église et les Lois Fondamentales du royaume.

Roi très chrétien, « lieutenant de Dieu sur Terre », Louis XIV souhaite restaurer l’unité religieuse du royaume : aux persécutions des huguenots, suivent des conversions forcées avec les dragonnades* ; puis en 1685, l’Édit de Nantes est révoqué au nom du principe « Un roi, une loi, une foi » : 200 000 protestants quittent la France.

Le Soleil, astre brillant, élevé et sans égal devient l’emblème de Louis XIV, le Roi-Soleil. Orgueilleux, Louis XIV entreprend de nombreuses guerres pour sa gloire, ruinant le royaume (nombreuses famines). Bien que réprimées, les contestations existent : révoltes contre les impôts, révoltes contre la politique religieuse (Camisards).

• 3) Versailles ou la mise en scène du pouvoir royal

En quoi, Versailles, symbolise-t-il le pouvoir absolu du roi ?

A Versailles, le pouvoir royal se met en scène. Au centre du château, se trouve la chambre du roi. Le roi y prend les grandes décisions que ses ministres et ses intendants* font appliquer. Tous les gestes du roi sont codifiés selon l’étiquette* et la vie s’organise autour de lui. Louis XIV est au cœur d’un état centralisé.

• Conclusion

Rois et évènements des XVIe et XVIIe siècles

Avec François Ier (1515-1547) et Henri II (1547-1559), le pouvoir royal s’affirme. Mais la monarchie française subit une éclipse de son autorité dans la seconde moitié du XVIe siècle, lors des guerres de religion (1562-1598) à l’issue desquels l’État royal finit par s’affirmer comme le seul capable d’imposer la paix civile (Édit de Nantes, 1598).

Avec la nouvelle dynastie*, les Bourbons, les rois Henri IV (1589-1610) puis Louis XIII (1610-1643) revendiquent de plus en plus un « pouvoir absolu » qui atteint son apogée avec le règne personnel de Louis XIV (1661-1715) et qui se met en scène à Versailles.

• Vocabulaire

Abjuration : Acte par lequel un fidèle renie sa religion pour se convertir à une autre.

Cour  : Ensemble des personnes, vivant auprès du roi (courtisans).

Dragons : Soldats chargés de convertir par la force les protestants.

Droit divin  : Théorie selon laquelle le pouvoir a été confié au Roi par Dieu.

Dynastie : suite de souverains appartenant à une même famille.

Étiquette : ensemble des règles qu’il faut respecter à la Cour.

Intendant : représentants du roi dans les provinces, avec des pouvoirs de justice, de police et de finance.

Ligue  : Parti ultracatholique, souhaitant défendre l’Église et la France catholique.

Monarchie absolue : système politique dans lequel le roi exerce un pouvoir sans partage ; il décide des lois, fait exécuter les lois, fait rendre la justice en son nom.

Parlement : Tribunal qui rend la justice au nom du roi et enregistre les édits royaux.

Régence : Gouvernement établi pendant la minorité d’un roi.


Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Liens incontournables