De la Révolution au XXIème siècle

publié le 11/12/2010, mis à jour le 04/03/2011,
par  Classe Jardin

• Que devient l’abbaye après la Révolution ?

La Révolution entraîne la perte de l’abbaye de Valence. Avec la loi du 2 Novembre 1789, l’abbaye de Valence est confisquée et mise à la disposition de la Nation. Celle-ci, après inventaire, met en vente le domaine. L’abbaye passe donc de mains en mains pendant deux siècles, les premiers propriétaires se chargeant de disperser les matériaux et les derniers tentant de mettre en valeur le domaine.

Qui furent les différents propriétaires de l’abbaye de Valence ?

  • Pallu de Boivert et Pierre Paul Dereix sont les premiers propriétaires,
  • Maître Haston, notaire et maire de Couhé,
  • Famille De Lestang (4ème propriétaire) de 1859 à 1923,
  • Famille Fruchard de 1923 à 1936,
  • Famille Godeau,
  • Le 7 mars 1989, la commune de Couhé achète l’abbaye avant de la revendre, deux ans plus tard, à une société britannique,
  • En 1995, c’est la communauté de commune du Canton de Couhé qui en devient propriétaire.

• La démolition de l’abbaye

La nationalisation des biens du Clergé en 1789 et la suppression des ordres religieux en 1790 entraînent la démolition d’une grande partie de l’abbaye.

Celle-ci s’est faite en deux temps :
- Après la Révolution, les matériaux issus de cette démolition, particulièrement ceux de l’église et du cloître, sont dispersés et servent à la construction de nombreuses maisons de Couhé et de Valence.
- Par la suite, les propriétaires trouvent ces ruines gênantes ou dangereuses et les font totalement raser.

A l’emplacement de l’église, on plantera trois cèdres selon une
pieuse coutume : ils sont toujours visibles sur domaine.

L'abbaye de Valence en 2010

• Les nouvelles constructions

Les bâtiments en ruines qui échapperont à la démolition serviront de base à de nouvelles constructions.
- La maison de maître appelé « château » que l’on peut voir actuellement sur le domaine fut construite au milieu du XIXème siècle, à l’emplacement d’un modeste logis aménagé en 1780 pour les moines.
- Des dépendances furent édifiées au sud pour servir d’écuries ainsi que des hangars pour les besoins des travaux agricoles.

• État des lieux du domaine actuel

L’abbaye de Valence a traversé le temps. Elle a été confrontée à des difficultés, des tragédies, des drames pendant des siècles jusqu’à la Révolution où elle fut démantelée comme beaucoup d’autres abbayes en France. Différents propriétaires se succédèrent, poursuivant ce démantèlement. Le temps et ses caprices ont continué cette œuvre destructrice.

L’abbaye de Valence est parvenue jusqu’à nous, mais dans quel état !
Doit-elle pour autant tomber dans l’oubli ou retrouver la splendeur de son passé ?
Les derniers propriétaires ont su préserver quelques vestiges ce qui permet de se rendre compte de la splendeur de cet ensemble prestigieux. On peut dans ce vaste domaine calme et verdoyant se promener et découvrir les bâtiments qui retracent quelques passages de l’histoire : l’hôtellerie, le réfectoire, la porterie, le pont…

• Comment sauver l’abbaye de Valence de l’oubli ?

Le Réfectoire

Ce domaine autrefois remarquable doit rester dans les mémoires. Il faut réveiller le souvenir de sa grandeur et le réhabiliter.
En 1988, la commune de Couhé avait envisagé des projets très différents, de type touristique, médical ou culturel. Depuis le 18 novembre 1990, le réfectoire, le pont et les bornes monastiques ont été classés définitivement monuments historiques, alors que hôtellerie et la porterie sont inscrits sur l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, ce qui leur assure une protection.

Des travaux de restauration ont été engagés, et en 2010, le réfectoire a retrouvé ses dimensions et son lustre d’antan, permettant alors de nouvelles utilisations (expositions, concerts).


Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Liens incontournables