A la découverte d’Altona et des rives de l’Elbe

publié le 12/04/2017,
par  Carole Guerrier

Dans un premier temps, nous avons visité le musée d´Altona.
Altona était une ville très près d´Hambourg, d´où son nom, qui signifie „beaucoup trop près“. Elle n´appartenait pas á l’Allemagne mais au Danemark. Il y a eu des tensions entre les hambourgeois et les altoniens. Les habitants d´Hambourg trouvaient que les richesses qu´avait obtenues Altona grâce à son statut de port franc accordé par le Danemark n´étaient pas méritées. Altona n´avait pas de frais de douanes, ce qui a facilité le commerce. Elle autorisait la pratique de n´importe quelle religion, ce qui a eu pour conséquence une hausse de sa population. Pendant les conquêtes napoléoniennes, les habitants d´Hambourg devaient prouver qu´ils avaient 6 mois de vivres chez eux afin de pouvoir approvisionner les troupes de Napoléon. S´ils n´avaient pas assez de ressources, ils devaient quitter Hambourg. Ils étaient environ 20 000. Là encore, Altona a acceuilli environ 12 000 Hambourgeois.Plus tard, il y eu beaucoup de relations commerciales entre les deux villes et de plus en plus d´habitations jusqu´à ce que ces deux villes n’en forment plus qu´une.
Dans la campagne de l’Allemagne du Nord, appelée Vierländer, les fraises représentaient une grande partie de ce qui était produit et étaient appelées „das Vierlandergold“. Elles étaient vendues très cheres á l´unité. À l´époque, la plupart des paysans étaient très pauvres. Chaque famille avait une petite maison, sans fenêtre. Nous avons visité la maison d´un paysan riche. Dans celle-ci, habitaient la famille, les ouvriers et les animaux sauf les cochons qui sentaient trop fort… Il y avait aussi la paille qui y était stockée. Les paysans décrochaient la chaume du toit si elle était en feu à l´aide d´une fourche accrochée au mur. Elle était mise à disposition pour cet effet. Le poulailler était dans la chambre car il y faisait chaud. Ainsi que le grain qui était dans des paniers accrochés au plafond pour qu´il ne soit pas mangé par des rongeurs. Dans les maisons des paysans les plus riches, il y avait parfois une „chambre de la justice“. Elle servait à régler des conflits sans aller au tribunal qui était souvent trop loin de certains villages. Les paysans faisaient du feu avec un morceau de métal, un silex et un champignon applati qui avait masseré dans de l´urine pendant environ 6 semaines. Ils mangeaient les œufs de mouettes. Les enfants devaient en ramener 50 000 par an sur l’ile de Sylt au Nord de l’Allemagne. Bismark, le chancelier de l´époque, les appréciait aussi. Les paysans devaient aussi se marier dans leur zone géographique ou entre cousins et cousines.
Nous avons enfin vu une ancienne épicerie. Les épiceries étaient des lieux de rencontre.

Agathe

Dans un second temps, après avoir eu un temps libre dans une des rues d’Altona, nous nous sommes rendus à pied au bord de l´Elbe. L´Elbe est le fleuve principal de Hambourg. Grâce à celui-ci, il y a une zone portuaire importante. Nous avons pris un bateau qui sert de transport en commun. À bord, nous avons pu voir sur les berges, des bateaux-musées et une petite plage. Nous avons aussi aperçu le quartier de Blankenese qui est installé sur les flancs de la colline. Puis, nous sommes sortis du bateau pour monter sur un batiment, Docklands, avec des escaliers extérieurs permettant d’accéder à son toit. En haut de celui-ci, nous avons eu une grande vue sur l´Elbe, le port, les berges et la Elbphilharmonie, salle de concert de niveau mondial. Elle fut inaugurée en janvier 2017 et est maintenant un nouvel emblême de Hambourg. Après avoir eu cette vue générale, nous avons repris le bateau et nous avons vu au loin le Fischmarkt, le marché au poissons qui se déroule très tôt le dimanche matin.

Fantine


Brèves

31 mars - Bien arrivés à Hambourg

Les 17 élèves de 3ème participant à l´échange franco-allemand sont bien arrivés hier soir à Hambourg (...)

15 mars - voyage à Hambourg : réunion d’informations le 16 mars

La réunion d’informations concernant le voyage à Hambourg aura lieu le jeudi 16 mars à 18h en (...)

1er octobre 2016 - Arrivée des Allemands vers 18:30/18:40

Hallo ! Les correspondants allemands viennent de passer le pont d’Aquitaine à Bordeaux : arrivée (...)

21 septembre 2016 - Voyage en Toscane : dernière réunion d’information

La seconde et dernière réunion d’information, avant le départ du voyage en Toscane, se tiendra le (...)

24 mars 2016 - Les germanistes bien arrivés à Hambourg

Les élèves de 3ème participant à l’échange franco-allemand sont bien arrivés jeudi soir à Hambourg. (...)