Les élèves d'Agrippa à la découverte de Lunebourg publié le 09/04/2017

p_20170405_112726_1

Lunebourg est tout d’abord connue pour sa production de sel. Autrefois le sel lui a donné de l’importance car l’on considérait le sel comme de l’or blanc.

Bloc de sel gemme

Une légende raconte que des chasseurs ont trouvé un sanglier blanc. Grâce à lui, ils ont trouvé la source d’eau salée qui a fait la fortune de Lunebourg car le sanglier s’y était baigné, d’où la couleur blanche sur ses poils.
Le sel était produit dans des cabanes contenant 4 poêles. Il y avait 54 cabanes où il faisait de 40 à 60 degrés. Ces températures insupportables expliquent que les hommes mouraient à l’âge de 30 ans et qu’ils formaient leurs fils dès l’âge de 7 ans. Les fourneaux nécessitaient une grande quantité de bois. Le sel était ensuite transporté de Lunebourg à Lübeck, ce qui équivalait à 4 semaines de transport. Il y avait 22000 tonnes de sel produit par an.
Au 20e siècle, on a utilisé des poêles beaucoup plus grandes pour augmenter la production. La production de sel était de 60 tonnes par jour en consommant 20 tonnes de pétrole. La production n’était donc plus rentable et la saline a dû fermer en 1980.

Poêle utilisée au 20ème siècle

La guide nous a ensuite parlé de l’importance du sel dans notre vie. Dans le corps, on remarque que notre langue a le pouvoir de doser la quantité de sel qu’il nous faut. 3 % seulement de la production du sel est destinée à la consommation, 5 % au commerce, 12 % pour le dégivrage et 80 % du sel est destiné à l’industrie (notamment pour la production des matières plastiques).

Nous sommes ensuite allés à la piscine “Salü” qui est une piscine d’eau salée.

Vincent et Antoine P.