Agrippa in Hamburg (Teil 4) : Speicherstadt und Geschichte publié le 15/04/2012

Mercredi, visites du musée de la Speicherstadt et de l’histoire de Hambourg. Claire et Sarah M. se chargent d’en faire un compte-rendu bilingue.

Nous sommes allés au musée de la Speicherstadt. Ce terme désigne la ville (Stadt) des entrepôts (Speicher). Ce quartier était auparavant le centre-ville de Hambourg. Dès la fin du 19ème siècle, les marchandises arrivaient du côté du canal sur des gabarres. Les produits importés étaient le thé, le café, le cacao... Les marchandises étaient hissées grâce à un système hydraulique sophistiqué. A partir des années 80, c’est le commerce du tapis qui prend son essor dans la Speicherstadt car les entrepôts y sont délaissés.

Dans le musée de la Speicherstadt, nous avons parlé des Quartiersleute. Ce sont les ouvriers qui travaillaient dans les entrepôts. Il pesaient les sacs à l’arrivée et prenaient un échantillon de la marchandise pour en vérifier l’état. En 1980, les containers ont remplacé les sacs.

Les murs de la Speicherstadt sont rouges, car ils sont en brique (Backstein).

Nous avons ensuite pris le métro pour descendre à Sankt-Pauli. Nous sommes allés au musée de l’histoire de Hambourg. Nous avons appris que grâce à l’Elbe, le commerce a été dès le 17ème siècle une activité importante pour Hambourg. De 1806 à 1814, Hambourg est occupée par Napoléon. En 1842, un grand incendie dévaste une partie de la ville.

Après ces explications, nous avons commencé un rallye dans le musée. Nous étions divisés en plusieurs équipes et devions trouver des réponses à rapporter à la guide. Le record, déjà détenu par Agrippa, était de 99 points, et nous l’avons battu avec 129 points !

Nous avons fini la visite du musée en visitant l’exposition consacrée à la grande inondation de 1962.

Wir sind mit dem Bus bis zur U-Bahn gefahren. In der Bahn gab es ein Problem, so mussten wir am "Rathaus" aussteigen und sind bis zum Speicherstadtmuseum zu Fuss gegangen. "Speicherstadt" bedeutet "la ville des entrepôts". Vorher war das die Innenstadt von Hamburg. DIe Waren kamen auf Segelschiffe. Die Produkte waren Kaffee, Tee und Kakao. In dieser Zeit wurden die Waren mit einem wassergetriebenen System hochgezogen. In den achtziger Jahren zogen die Teppichverkäufer in die Speicherstadt, weil die Lager verlassen wurden.
Im Museum haben wir von den Quartiersleuten geredet. SIe sind die Arbeiter der Speicherstadt. Wenn die Säcke ankamen, wiegten sie sie.
Die Speicherstadt ist rot, weil die Mauern aus Backstein sind.

Am Nachmittag waren wir im "Museum für hamburgische Geschichte". Da hatten wir eine Führerin, die uns ein bisschen von Hamburgs Geschichte erzählt hat. Und wir haben danach ein Rallye gemacht.Wir haben den Rekord mit 120 Punkten geschlagen !

Nachher sind wir wieder mit der U-Bahn bis Wellingsbüttel gefahren.

Portfolio