Un peu de poésie dans un monde de glace publié le 10/02/2012

Le froid et la neige font actuellement la une des journaux. La météo, ses déviances extrêmes, ses sautes d’humeur, ses mauvaises blagues, nous voilà fournis au-delà de toute espérance en sujets de conversation avec nos voisins, surtout ceux avec lesquels on ne parlera jamais que de la pluie et du beau temps. Au Japon, les caprices des saisons et du temps sont l’un des thèmes du haïku, forme poétique brève, dont la concision, la délicatesse et l’humour ont su séduire les Européens. Pour en savoir davantage sur le haïku cliquez ici ou encore ici. Pour lire quelques brefs poèmes hivernaux, rendez-vous .
Vous pouvez aussi prendre connaissance des créations des élèves de la classe de 6èA, qui ont travaillé à partir d’une estampe du japonais Utagawa Hiroshige, Averse soudaine sur le pont Ohashi à Atake Toutes les règles et contraintes d’écriture n’ont pas été respectées à la lettre mais l’esprit y est.

En conclusion, voici un haïku français, écrit par le poète Paul Eluard :

Le coeur à ce qu’elle chante.............................................................................................
Elle fait fondre la neige.....................................................................................................
La nourrice des oiseaux
.....................................................................................................

Cécile Commageat, professeur de français de la classe de 6èA

Document joint
un document Poèmes des 6èA (PDF de 34 ko)