Accueil Archives Articles 2007-2008 Qui aura...
Accueil Archives Articles 2007-2008 Qui aura...

Qui aura la fève? publié le 15/01/2008  - mis à jour le 07/09/2008

Nous avons tiré les Rois

Daniel, le plus jeune de la classe, est allé sous la table ronde. Il a distribué les parts à chaque élève. Carmen était avec nous aussi.

C’est Cristian qui a eu la fève !

Il a choisi Federica pour reine.

La galette était vraiment très bonne et il n’en est pas resté une seule miette.

La classe
Texte collectif

Pour plus d’informations :
La galette des Rois est un gâteau célébrant l’Épiphanie et traditionnellement consommé quelques jours avant et après cette date. La galette est à base de pâte feuilletée fourré à la frangipane.
La tradition veut qu’elle soit l’occasion de « tirer les rois » à l’Épiphanie : une figurine est cachée dans la galette et la personne qui obtient cette fève devient le roi de la journée et devra offrir la prochaine galette.

Cette pratique trouverait son origine dans les Saturnales de la Rome antique. Les Romains utilisaient la fève comme bulletin de vote pour élire le roi du festin lors de ces fêtes. Les fèves ont été remplacées en 1870 par des figurines en porcelaine ou - plus récemment - en plastique.

Pour assurer une distribution aléatoire des parts de galette, il est de coutume que le plus jeune se place sous la table et nomme le bénéficiaire de la part qui est désignée par la personne chargée du service.

Jadis, l’usage voulait que l’on partage la galette en autant de parts que de convives, plus une. Cette dernière, appelée « part du pauvre » était destinée au premier pauvre qui se présenterait au logis.

RECETTE

Pour la frangipane
100 g de poudre d’amande (jusqu’à 150 g selon les goûts),
100 g de sucre blanc (ou sucre de canne selon les goûts),
50 g de beurre (ou margarine) (peut être réduit jusqu’à 25 g - ou augmenté d’ailleurs),
1 Œuf,
1 cuillerée à soupe d’extrait de vanille ou d’eau de fleur d’oranger,
1 cuillerée à soupe de rhum.
Pour la pâte
2 disques de pâte feuilletée,
1 jaune d’œuf pour la dorure.

Préparation
1. Mettre le beurre (ou margarine) un peu mou dans un saladier, et écraser avec un fouet (ou couper en petits dés) ;
2. Ajouter le sucre et travailler à la main pour mélanger le beurre (ou margarine) et le sucre et obtenir une consistance sableuse ;
3. Ajouter l’œuf, la vanille et le rhum, puis mélanger vigoureusement au fouet ;
4. Lorsque le mélange est homogène, ajouter la poudre d’amande et bien mélanger ;
5. À ce stade, le mélange doit déjà avoir la consistance et le goût de la frangipane ;
6. Mettre un disque de pâte feuilletée sur la plaque de cuisson et placer la frangipane dessus en formant une petite pyramide et en s’arrêtant à 2 cm du rebord ;
7. C’est le dernier moment pour mettre une fève ;
8. Dorer le rebord avec le jaune d’œuf très légèrement dilué avec de l’eau et sans déborder de la galette, sinon cela fera une fuite, et la galette ne gonflera pas ;
9. Placer le deuxième disque de pâte feuilletée sur le tout et souder fortement les bords avec les doigts ;
10. Avec un couteau pointu, rayer le dessus de la galette avec le dessin de votre choix (un quadrillage par exemple) ;
11. Dorer le dessus de la galette et faire un trou (ou deux), au centre de la galette, pour laisser s’échapper la vapeur.
12. Cuire 30 minutes à 200°C.

Bon appétit !